Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 juillet 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Québec investit 400 000 $ pour la santé mentale des agriculteurs (mise à jour)

EMBAUCHE DE TRAVAILLEURS DE RANG

Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA ; André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation ; Nathalie Roy, présidente de l’ACFA.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA ; André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation ; Nathalie Roy, présidente de l’ACFA.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec accorde pour 2020-2021, un financement récurent de 400 000 $ afin de soutenir l’organisme Au Cœur des familles agricoles (ACFA).

Cette aide financière permettra d’appuyer des actions de prévention et de protection de la santé globale des travailleurs agricoles  grâce à l’embauche de deux travailleuses de rang pour l’ensemble du Bas-Saint-Laurent, et s’ajoute aux 300 000 $ accordé en décembre 2019 à cet organisme.

« Les enjeux auxquels sont confrontés quotidiennement les agriculteurs font en sorte que plusieurs d’entre eux vivent des situations de grande détresse psychologique qui pourraient compromettre leur mieux-être et celui de leur entourage. Pensons entre autres aux conditions météo qui risquent parfois de compromettre leurs récoltes ; la protection d’un investissement souvent important ; l’isolement sur de vastes territoires ; le peu de vacances en raison d’un travail s’étalant souvent sur sept jours par semaine ; les aléas du marché qui influencent les prix et coûts de production. Tous ces facteurs ont un risque potentiel sur la santé mentale de ces travailleurs », soutient André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation, venu à Rimouski jeudi pour faire cette annonce.

ndré Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation

©Photo : Charles Lepage

André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation.

Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA.

Ainsi, en guise de solutions et d’aide à cette clientèle, deux travailleuses de rang au Bas-Saint-Laurent, Sabryna Beaulieu (secteur Est) et Sabrina Roy (secteur Ouest) auront le mandat d’offrir un service de soutien en santé psychologique et de prévention adapté aux agriculteurs. « Elles concentreront leurs interventions dans les MRC de La Matapédia, La Matanie, La Mitis et Rimouski-Neigette. Elles entrent en fonction immédiatement. Deux sous-comités Travailleurs de rang correspondant à ces territoires assisteront les travailleuses de rang afin de faciliter leur intégration dans leur milieu. Un total de 2000 entreprises agricoles et 2000 producteurs forestiers auront accès à ces services au Bas-Saint-Laurent », ce qui réjouit Gilbert Marquis, président de la Fédération de l’UPA.

«Le travailleur de rang joue un rôle de premier plan en adaptant son intervention en fonction des besoins et de la réalité des familles agricoles. » - Nathalie Roy, présidente de l’ACFA

À ce jour, les six travailleurs de rang qui couvraient six régions au Québec, excluant le Bas-Saint-Laurent, ont effectué en trois ans 1200 rencontres de clients et plus de 5000 interventions. L’ACFA est en mode de déploiement en ce moment. De six, le nombre de travailleurs de rang au Québec passera à neuf dès maintenant, sur une possibilité de treize bientôt. Les statistiques du Bas-Saint-Laurent seront disponibles d’ici quelques années après la mise en place de ce service.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média