Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

05 août 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des pancartes pour protéger les jeunes

MOUVEMENT CITOYEN

Vitesse rues Rimouski zone familiale 30 km/h

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Des parents et des enfants se mobilisent pour réduire la vitesse des automobilistes dans des secteurs résidentiels de Rimouski.

Des affiches sur lesquelles on peut lire « Zone familiale 30 km/h » sont de plus en plus visibles à Rimouski. Une campagne de sensibilisation a été lancée dans le quartier Saint-Pie-X.

L’idée vient d’un groupe de parents du secteur des Prés du Saint-Rosaire qui a voulu sensibiliser les automobilistes de leur quartier à réduire leur vitesse dans les zones résidentielles.

« On veut sensibiliser les gens de notre quartier, mais aussi tous ceux qui y passent, que ce soit les visiteurs ou les véhicules commerciaux, dont les livreurs. La collaboration est bonne avec la Ville et notre conseiller municipal, Simon St-Pierre », exprime le porte-parole du regroupement, David Lord.

Le conseiller a l’intention de continuer à travailler sur le dossier à l’automne. « Leur projet est un beau projet citoyen. Je suis toujours sur le dossier et j’ai déjà averti mes confrères conseillers que je le ramènerais à l’automne.  Ça va certainement avancer pendant l’hiver », indique Simon St-Pierre.

Au moins une cinquantaine de résidences ont des pancartes sur leur terrain. « Ce ne sont pas seulement des parents, il y a aussi des personnes âgées qui n’ont plus de jeunes enfants ou des personnes sans enfant qui appuient notre mouvement. Plusieurs sont préoccupés par la vitesse dans nos rues. Avec la pandémie, plusieurs choses sont moins accessibles. Il y a donc plus de jeunes qui jouent dans nos rues », mentionne David Lord.

Vitesse rues Rimouski zone familiale 30 km/h

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Le mouvement citoyen prend de l’ampleur.

Selon le père de famille, une vitesse de 30 km/h permet d’avoir un temps de freinage plus adéquat. « On explique à nos enfants de faire attention, mais quand un enfant s’amuse, ça peut aller vite. Selon la SAAQ, la distance de freinage double entre 30 et 50 km/h. Elle passe de 15 à 30 mètres », ajoute le porte-parole du regroupement citoyen.

Un projet qui prend de l’ampleur

Maude Fournier habite dans un autre secteur. La mère de quatre enfants a également décidé d’installer des affiches puisqu’elle juge que certains automobilistes roulent trop vite.

« J’habite sur la rue Anne-Hébert et il n’y a aucun arrêt entre la rue Léonidas et la rue des Flandres. C’est donc facile pour les gens du quartier de passer dans ma rue pour se rendre aux commerces de la Cité des achats. Je suis contente que le projet se soit mis en branle. Dans un quartier résidentiel, c’est normal que les enfants jouent dehors. Je ne pense pas qu’une limite de 30 km/h va mettre quelqu’un en retard », affirme-t-elle.

Le mouvement citoyen prend de l’ampleur. Des parents d’autres quartiers de la ville de Rimouski et même d’autres villes du Québec ont démontré de l’intérêt.

« J’ai déjà vendu 18 pancartes dans mon secteur et des gens du quartier Saint-Odile en veulent aussi. Ma rue devrait être pleine d’affiches. Les autres parents trouvent que c’est une belle initiative et ils trouvent aussi que ça roule extrêmement vite dans les quartiers résidentiels. Il y a même des gens de Rivière-du-Loup qui m’en ont demandé », explique la mère de famille.

Les personnes qui voudraient se procurer une affiche peuvent communiquer avec Maude Fournier à maud_fournier@hotmail.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média