Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

19 août 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Effervescence en immobilier : longs délais pour une inspection en bâtiment

DU JAMAIS-VU

Les délais afin d’obtenir les services d’un inspecteur en bâtiment pour l’inspection préachat d’une propriété résidentielle ou commerciale sont très longs présentement.

©Photo L'Avantage Charles Lepage

Les délais afin d’obtenir les services d’un inspecteur en bâtiment pour l’inspection préachat d’une propriété résidentielle ou commerciale sont très longs présentement.

Les délais d’inspection préachat d’un bâtiment au Bas-Saint-Laurent sont beaucoup plus longs présentement en raison de la forte hausse des ventes du secteur immobilier depuis quelques mois.  

Selon le rapport mensuel de la firme JLR Solutions Foncières, il s’est vendu 314 maisons en juillet 2020 dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, une variation de + 15 % par rapport à la même période l’an passé. Le volume des ventes annuelles d’unités de 2 à 5 logements (28 unités vendues) est en hausse de 19 % par rapport à la même période de 12 mois l’an passé.

Quant au prix médian d’une résidence unifamiliale, il était à 159 200 $ en juillet, une variation de + 28 % par rapport à la même période en 2019. Sur une période de 12 mois, le prix médian est de 150 000 $ (+ 6 %) cette année.

Alors que les délais pour obtenir les services d’un inspecteur en bâtiment peuvent varier habituellement entre 7 et 14 jours, il faut compter présentement un minimum de deux à trois semaines pour obtenir un tel service, ce que les futurs acquéreurs doivent prévoir avec leur agent immobilier au moment de signer une offre d’achat.

Secteur résidentiel

« Le marché immobilier bouge beaucoup actuellement, ça devient même problématique pour notre entreprise. Nous sommes trois inspecteurs en bâtiment et on refuse de la clientèle en raison de la trop forte demande. Le mois de juillet cette année a été un record, on n’a jamais vu ça », commente Éli Forcier, propriétaire franchisé au Bas-Saint-Laurent de la firme Détection Thermique JD, spécialisé en inspection préachat de bâtiments résidentiels.

Séverin Duffard, thermographe certifié à la même entreprise, mentionne que malgré l’ajout d’un nouvel employé au début de l’année, « ça ne dérougit pas depuis, à part le premier mois de la COVID. Les journées exceptionnelles qu’on vivait auparavant, on les vit presque en permanence présentement. On doit refuser certains clients parce qu’on est rendu trop loin dans l’horaire », dit-il.  

 Secteurs commerciaux et multilogements

Les secteurs commerciaux et multilogements vivent la même situation en ce moment selon Benoît Harvey, inspecteur en bâtiment, commercial et industriel.

« Nous avons le même problème! Je vous le dis, c’est vraiment la plus grosse année des 15 dernières. J’ai actuellement des délais pour un multilogements jusqu’au 8 septembre. Les taux d’intérêt actuels sont un facteur. Ici à Rimouski, il y a de nombreux propriétaires de multilogements qui ont décidé de vendre ces propriétés ces dernières années, les nouveaux investisseurs en immobilier se font nombreux notamment chez les jeunes dans la vingtaine et la trentaine. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média