Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rentrée scolaire

Retour

19 août 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Une université transformée

ENSEIGNEMENT HYBRIDE

Jean-Pierre Ouellet, recteur, UQAR

©Photo Gracieuseté Sébastien Raboin

Le recteur de l’Université du Québec à Rimouski, Jean-Pierre Ouellet.

Comme la plupart des établissements d’enseignement de la province, l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) présentera un visage bien différent cet automne en raison de la pandémie. L’institution travaille sur un plan d’adaptation depuis plusieurs mois.

Un enseignement hybride - c’est-à-dire à distance et en présentiel - sera offert aux étudiants. L’UQAR a doté ses locaux de caméras et de microphones afin de permettre un apprentissage sur place et en ligne simultanément. Une distance de 1,5 mètre devra être maintenue dans les salles de classe. « La grande priorité, c’est de s’assurer que l’expérience vécue par nos étudiants est de qualité. Cela s’articule autour de trois axes, soit la sécurité des personnes, la qualité de la formation et une offre maximum de services », explique le recteur de l’institution, Jean-Pierre Ouellet.

« Beaucoup d’activités se feront à distance cet automne, mais certains apprentissages nécessitent une présence. Dans ces cas-là, des mesures de sécurité seront en place. Et si la distance ne peut être respectée, de l’équipement de protection individuelle sera fourni », poursuit M. Ouellet. Selon le recteur, il pourrait y avoir du positif à tirer de ce nouveau modèle de fonctionnement dans le futur. « Ça pourrait ajouter davantage de flexibilité, rendre l’université plus accessible. Des certains cas, l’efficacité est améliorée. On perd moins de temps. »

En ce qui a trait au nombre total d’étudiants, M. Ouellet n’entrevoit pas de diminution significative cet automne. Il prévoit accueillir environ 6 600 étudiants encore cette année.

« On s’attend à une baisse chez les nouveaux étudiants étrangers, mais l’effectif québécois est au rendez-vous. On constate même une légère hausse de l’effectif total par rapport à la même date (11 août) l’an dernier. »

Contrairement à d’autres universités, l’UQAR n’a pas fermé ses résidences pendant l’été. Certains étudiants sont donc demeurés dans la région. L’établissement a même pris le soin de garder des appartements libres afin de pouvoir isoler les étudiants qui seraient atteints de la COVID-19.

Concernant la formation, aucun nouveau programme ne sera offert cet automne. L’institution souhaite consolider les deux nouveaux baccalauréats (kinésiologie et génie civil) lancés en septembre 2019. Le trimestre d’automne 2020 commencera le 31 août, alors que les cours débuteront le 1er septembre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média