Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Rentrée scolaire

Retour

26 août 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des enfants enthousiastes de recommencer l’école

CONTEXTE DE PANDÉMIE

Élèves Rimouski

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Malgré les mesures sanitaires en place, plusieurs jeunes ont bien hâte de retrouver leurs amis et leurs enseignants.

Ce sera jour de rentrée scolaire jeudi pour les 10 000 élèves du Centre de services scolaire des Phares. Les mesures sanitaires en place pour lutter contre la pandémie sont loin d’inquiéter les élèves.

Les sœurs Léa et Raphaëlle Dick sont impatientes de retourner à l’école. La première commencera la 5e année, alors que sa sœur sera en 3e année. « Parfois, ça me tente d’être à l’école plutôt que d’être à la maison. J’ai hâte de faire des mathématiques. Nous sommes déjà retournés à l’école depuis le virus et ça ne m’inquiète pas. Il faut garder nos distances et se laver les mains souvent », exprime Raphaëlle.

« J’ai hâte d’apprendre de nouvelles choses. L’école, c’est important dans la vie et à la maison on apprend moins de choses qu’à l’école. L’année passée, on n’avait pas le droit de jouer dans les modules de jeux à cause de la pandémie, nous avons donc inventé des jeux », ajoute sa sœur.

La mère des jeunes filles, Josée Vignola, est rassurée par les mesures mises en place. « Nous sommes prêts. C’est sûr que nous ouvrons notre cercle à d’autres familles qui seront dans leur classe, mais pour leur tranche d’âge ce n’est pas trop risqué. Comme je travaille dans le milieu scolaire, je connais les protocoles à suivre en cas de symptômes. Les actions sont faites rapidement. J’essaie de faire confiance au système scolaire et si elles ont à revenir à la maison, elles reviendront », mentionne-t-elle.

Alors que c’était optionnel, Léa et Raphaëlle étaient allées à l’école en mai et en juin. Leur mère pense que ses enfants vivront une rentrée presque normale dans les circonstances. « Dans leur classe, ce sera bien. Ce sera une bulle et elles vont s’amuser normalement. Contrairement au mois de mai, c’est le retour des spécialités, comme l’anglais, la musique et l’éducation physique, donc c’est agréable pour elles », exprime Josée Vignola.

Juliette Fournier, elle, commencera la 3e année cette semaine. « J’ai quand même hâte. Le coronavirus ne me stresse pas trop. Il y aura des règles, mais ça va être correct », dit-elle.

Pour certains jeunes, ce retour en classe est le premier depuis le mois de mars. C’est le cas de Louis et d’Alice Lévesque qui n’étaient pas retournés à l’école en mai. « Il va falloir se laver les mains souvent, mais nous sommes habitués. J’ai hâte de voir mes amis et de rencontrer mon enseignante », indique Alice. « Je vais être en première année. Je me suis ennuyé de mes amis. Je sais que ça va bien se passer », ajoute son petit frère de 6 ans.

Port du masque

Comme elle sera en 5e année, Léa Dick devra, en plus des autres mesures sanitaires, porter le masque lors de ses déplacements dans l’école. « Ça ne m’inquiète pas, mais j’ai moins hâte de le porter. Je me suis pratiqué à le porter cet été », affirme-t-elle.

Même chose pour Maïka Barriault qui sera aussi en 5e année. « Ça ne m’inquiète pas parce que quand tu es assise tu n’en as pas besoin. Les déplacements ne sont pas fréquents et on n’en aura pas besoin à la récréation », conclut-elle.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média