Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Opinion

Retour

28 août 2020

La cathédrale renaît

LETTRE D'OPINION

La cathédrale de Rimouski.

©Photo : L'Avantage Rimouski - L'Avantage Rimouski

La cathédrale de Rimouski.

À la suite d'un article paru dans un journal local dans lequel le maire affirme que la ville ne peut contribuer financièrement à la réparation d’un lieu de culte, je me questionne à savoir que dans sa campagne pour l’élection à la mairie, le dossier de la cathédrale était pour lui un élément important à résoudre dans la première année de son mandat.

Depuis ce temps, aucune implication de sa part. Mutisme ! Quand même étonnant !

Lorsqu’il est question de revitalisation du centre-ville, il n’ose même pas prononcer le mot « cathédrale ». Elle est pourtant le cœur de notre centre-ville.

Que veut le maire ? La désacralisation de ce monument. Pourquoi ? Afin de pouvoir prélever des taxes aux citoyens sur le bâtiment et les terrains adjacents.   Actuellement, aucune taxe n’est prélevée sur ce bâtiment puisque celui-ci est un édifice religieux. 

Comment se fait-il qu’un conseil municipal accepte que son centre-ville soit défiguré de la sorte pendant autant d’années sans exiger que des décisions soient prises pour remédier à la situation ?

La cathédrale de Rimouski ne sera plus jamais la même. Fini le temps où elle ouvrait ses portes à 10 heures pour les refermer après la messe du dimanche. Tout en gardant l’entièreté de la nef pour le culte, rien n’empêche de la rendre accessible à la population qui voudra y voir des concerts d’orgue d’une qualité exceptionnelle, des concerts de chorales, un musée, des spectacles sons et lumières ou visite des catacombes, etc., etc.

Il ne faut surtout pas oublier les touristes qui s’intéressent de plus en plus à ce type d’attraits. La cathédrale va devenir un pôle attractif très intéressant pour notre ville.

C’est un sacrilège que de vouloir ériger des murs dans cette enceinte. Il y a suffisamment d’endroits à Rimouski pour y installer des bureaux ou des organismes. Pourquoi choisir de le faire dans une cathédrale ? Nous avons ici un bâtiment d’une très grande valeur et il n’y en a pas tant que ça à Rimouski. Pensons à la maison Gauvreau qui a failli être détruite. Quelle perte serait-ce ! On a eu la chance d’avoir à cette époque des gens qui y ont cru.

Lors d’un sondage effectué il y a quelques années, 75 % des répondants se sont prononcés en faveur de la préservation de ce monument en un lieu de culte. Ce fut une surprise totale pour l’archevêché qui a décidé d’ignorer ledit sondage et évidemment la ville n’a pas non plus démontré le moindre intérêt.       

Il est grand temps de réagir. Nous ne voulons pas que notre cathédrale soit charcutée, défigurée.

Nous voulons sauver notre patrimoine, notre histoire, alors manifestons-nous, s’il vous plaît, manifestez-vous.

Si vous aimez, partagez, voilà un excellent moyen de se faire entendre.

E. Gagnon

Rimouski.

Commentaires

28 août 2020

Jean Goulet

Le maire de Québec n'a pas eu peur de s'impliquer dans la conservation du patrimoine religieux de sa ville, pourquoi est-ce si difficile à Rimouski? Je suis bien D'accord avec les propos de cette lettre.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média