Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

03 septembre 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La saison des cheerleaders des Pionniers est hors circuit

PROGRAMME ANNULÉ

Cheerleaders du Cégep de Rimouski.

©Photo : gracieuseté

La saison 2020-2021 des cheerleaders des Pionniers ne verra pas le jour. Une annonce déconcertante pour les athlètes, et pour l’entraîneuse de l’équipe de cheerleading, Audrey Desbiens.

L’équipe des Pionniers du Cégep de Rimouski a retiré de son calendrier scolaire plusieurs programmes sportifs comme le cheerleading, le cross-country et le volley-ball féminin D3 pour la saison 2020-2021.

Cette annonce a semé la consternation chez les athlètes et l’entraîneuse de l’équipe de cheerleading, Audrey Desbiens, qui avait mené l’équipe dans le haut du classement de la division collégiale Nord-Est lors des compétitions de la dernière saison écourtée en raison de la pandémie.

« Les critiques à l’endroit du ministre de l’Éducation, du Loisir et du Sport, Jean-François Roberge, se font nombreuses de la part des athlètes, des parents et des entraîneurs de partout à travers la province quant aux décisions prises à propos des programmes sportifs scolaires », mentionne Jessica Martel, entraîneuse de cheerleading au Club Rikigym.

Les cheerleaders du Cégep attendaient le retour de 11 vétérans pour entamer la saison 2020-2021, ce qui aurait permis à la formation de commencer l’année scolaire sur des bases solides. Il s’agissait d’un des plus grands retours de vétérans connu par l’équipe de cheerleading au Cégep de Rimouski depuis sa création en 2010.

Publicité

Défiler pour continuer

Après avoir annoncé un manque de fonds pour financer toutes les équipes sportives, plusieurs athlètes collégiaux de cette discipline se sont tournés vers l’option du programme civil offert par le Club de gymnastique Rikigym qui dispose d’un volet cheerleading où des équipes compétitives et récréatives évolues depuis déjà quelques années.

Suivant les règlementations gouvernementales et celles de la Fédération de cheerleading du Québec, certains des athlètes collégiaux de cheerleading pourront continuer de pratiquer leur sport, sans toutefois pouvoir représenter leur établissement scolaire sur la scène régionale et provinciale.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média