Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

04 septembre 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Succès sur toute la ligne du premier festival « Slam ton Festival » 

FIERTÉ DES ORGANISATEURS

Slam ton Potager, à la grande octogonale de Saint-Fabien.

©Photo : gracieuseté Mathieu Gosselin

Slam ton Potager, à la grande octogonale de Saint-Fabien.

Le tout premier festival de Slam au Québec présenté à Saint-Fabien les 21,22 et 23 août a été couronné de succès.

Organisé par les artistes Gervais Bergeron et Caroline Jacques et Le Vieux-Théâtre de Saint-Fabien, ce rendez-vous de poésie moderne a réuni 25 slameurs et slameuses de partout au Québec avec des prestations de grande qualité.

« Le slam est une poésie clamée avec conviction, les sujets sont contemporains, collés sur l’actualité, ou des réalités personnelles revendicatrices. Habituellement lors de joutes oratoires compétitives, les slams durent trois minutes et aucun accessoire n’est permis. Nous avons voulu que “ Slam ton Festival ” soit un terrain de jeu ouvert, qui fait un pied de nez aux règles et laisse le libre arbitre aux slameurs d’éclater les formes et les conventions », exprime Caroline Jacques, coorganisatrice de Slam ton Festival.

Gala Slam ton Festival Cogeco

©Photo : gracieuseté.

Gala Slam ton Festival Cogeco

Gervais Bergeron, coorganisateur et slammeur..

©Photo : gracieuseté Mathieu Gosselin.

Gervais Bergeron

Les activités à guichet fermé telles Slam ton Potager à la grange octogonale, le Gala Slam ton Festival en salle et en formule ciné-parc à l’extérieur ont connues un succès sur toute la ligne aux dires des organisateurs, malgré un public réduit en raison de la distanciation.

Parmi les événements gratuits, les organisateurs avaient concocté une randonnée slamée le samedi en après-midi. « Ç’a été une occasion de faire découvrir le Slam aux villageois et le village aux gens de l’extérieur. À travers un parcours parsemé de slam et de photographies, le public se laissait guider par un ou une slameuse “ guide ” d’un poste d’écoute “ live ” à un autre, avec différents slameurs et slameuses », ajoute Mme Jacques.

Le festival s’est conclu le dimanche matin avec la poésie des corps de la compagnie Fleuve Espace Danse à la Pointe-à-Mercier. « Le Souffle de l’Aube » a transporté les curieux et curieuses à travers trois tableaux.

« L’équipe est extrêmement fière de cette première édition. Fière d’avoir réussi à lancer un premier festival de Slam au Québec dans un contexte de pandémie et de distanciation. Fière d’avoir fait découvrir notre beau village et notre magnifique et chaleureuse salle de spectacle aux slameurs et slameuses des quatre coins du Québec. Nous espérons une prochaine édition sous le signe de la normalité afin de concrétiser toutes les folies que nous avions préparées, et bien d’autres! », conclut Gervais Bergeron.

« Le Souffle de l’Aube », de la Troupe Fleuve Espace Danse.

©Photo : gracieuseté Mathieu Gosselin.

« Le Souffle de l’Aube », de la Troupe Fleuve Espace Danse.

Pour connaître les appels de dossier et les projets à venir, page Facebook : Slam ton Pirate/Slam ton Festival.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média