Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

09 septembre 2020

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Dépôt d’une pétition pour la rénovation du Chemin du 3e-Rang-du-Bic secteur ouest

LE TON MONTE

L’instigateur de cette pétition, Raynald Roy.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

L'initiateur de cette pétition, Raynald Roy.

Une pétition contenant 503 signatures de résidents et utilisateurs du Chemin du 3e-Rang-du-Bic, secteur ouest, a été déposée devant les membres du conseil municipal de Rimouski, mardi soir, afin que soient réalisés le plus tôt possible les travaux de planage et d’asphaltage sur cette portion de route en piteux état.

Une cinquantaine de familles habitent sur ce rang. Celles-ci déplorent l’état pitoyable d’une portion d’environ sept kilomètres de ce chemin qui n’a fait l’objet d’aucune réfection majeure depuis 40 ans.

L’instigateur de cette pétition, Raynald Roy, a déposé ce document en rappelant que cette voie contient des creux, des bosses qui rendent la conduite dangereuse. « L’asphalte a subi plusieurs réparations en couches successives au fil des ans, la structure de base est problématique. Les bris mécaniques à nos véhicules sont multiples et constants sans compter les risques de blessures corporelles. On ne demande rien de moins que la réfection complète de ce chemin pour 2021. »

Seule la partie est de ce rang a fait l’objet de travaux cette année, ce qui ne fait pas le bonheur de plusieurs résidents de la portion ouest qui s’attendaient à des travaux complets sur l’ensemble de ce chemin en 2020.

©Photo : gracieuseté.

Seule la partie est de ce rang a fait l’objet de travaux cette année, ce qui ne fait pas le bonheur de plusieurs résidents de la portion ouest qui s’attendaient à des travaux complets sur l’ensemble de ce chemin en 2020.

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a rappelé que le secteur du Bic avait reçu « la grosse part du gâteau » en travaux routiers cette année. « Effectivement, le 3e Rang Ouest est dans un état qui nécessite des interventions et personne ne conteste le fait que ce chemin a besoin d’être refait. En 2020, pour la mise à niveau de routes, nous avons investi un montant record en travaux routiers, et 10 des 12 M$ disponibles ont été affectés aux travaux sur des chemins ruraux. De ce 10 M$, 7 M$ sont allés dans le district du Bic alors qu’il y a des besoins importants dans les secteurs ruraux de Sainte-Blandine et de Sainte-Odile », dit-il.

« Malheureusement pour le 3e Rang Ouest, la réalité c’est qu’à l’origine, ce chemin a été fait de terre noire sur laquelle on a ajouté de la gravelle. Celui-ci a été asphalté par la suite. Pour refaire ce chemin-là en profondeur, il en coûte 1 000 $ du pas ou 1 M$ du kilomètre. On ne peut pas investir sans limites. C’est certain qu’on va tout faire pour que ça puisse être fait le plus rapidement possible, mais on ne peut pas vous garantir que ça va être fait l’an prochain. Il faut qu’il y ait des programmes disponibles pour financer ça. »

La discussion sur ce point a monté d’un cran lors d’une intervention du citoyen Donald D’Astous, du Bic, qui a réclamé au moins la réparation immédiate d’un énorme trou dans la chaussée de ce secteur. « Réveillez-vous! », a-t-il lancé au maire d’un ton ferme devant l’inaction de la Ville de Rimouski à effectuer cette réparation.

Publicité

Défiler pour continuer

« On a un chemin qui est tout défait et vous laissez ça de même… Un chemin dans cet état on répare ça au début du printemps, pas en novembre! Réfléchissez un peu! », s’est-il emporté. Le ton a monté d’un autre cran et finalement, à la suggestion du maire, le citoyen D’Astous s’est excusé pour ses derniers propos.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média