Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

11 septembre 2020

Le Collège de Rimouski prend des mesures préventives pour freiner la propagation de la COVID-19

COURS SUSPENDUS

Cégep de Rimouski

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

La direction du Collège de Rimouski annonce une série de mesures préventives concernant la COVID-19.

La direction annonce la suspension de tous les cours de l’enseignement régulier pour une durée d’une semaine, du 14 au 18 septembre inclusivement. Tous les stages sont maintenus. Pour les cours de la Formation continue, ils se poursuivent 100 % à distance.

Dès le lundi 21 septembre, les cours à l’enseignement régulier reprendront en formule 100 % à distance, et ce, jusqu’à nouvel ordre. La situation sera réévaluée avec la Direction régionale de santé publique du Bas-Saint-Laurent au début du mois d’octobre.

« Malgré les mesures mises en place depuis le début du trimestre, les récents événements qui ont eu lieu dans la région obligent le Cégep, en collaboration avec la Santé publique, à prendre cette décision préventive », explique François Dornier, directeur général du Collège de Rimouski.

« Selon les informations reçues par la Santé publique, le Cégep de Rimouski ne représente pas un foyer de contamination et le risque est faible pour les personnes respectant les règles sanitaires exigées. Par cette décision, nous poursuivons nos efforts pour assurer la santé et la sécurité de toute la communauté. Si des cas positifs sont confirmés chez nous au courant des prochains jours, les personnes qui ont été en contact avec des personnes ayant reçu un diagnostic positif seront immédiatement avisées », ajoute-t-il.

« Nous invitons les étudiantes et les étudiants à poursuivre leurs devoirs et leurs travaux durant cette semaine de transition. Par la suite, notre expérience des derniers mois en formation à distance servira à reprendre rapidement le cours de notre trimestre », conclut-il.

Notons que les activités sportives ainsi que les activités parascolaires prévues en présence sont également suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Centre matapédien d’études collégiales (CMEC)

Au CMEC, dès lundi, tous les cours pouvant se donner à distance le seront à 100 %. Toutes les activités non pédagogiques qui devaient se tenir au cours des prochaines semaines sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. 2

La situation sera réévaluée avec la Santé publique au début du mois d’octobre.

Les personnes qui ont été en contact avec des personnes ayant reçu un diagnostic positif seront avisées.

Institut maritime du Québec (IMQ)

Dès lundi, tous les cours pouvant se donner à distance le seront à 100 %. Les laboratoires et les ateliers se poursuivront en classe pour le moment ou dans les lieux externes dédiés à l’enseignement (plongée professionnelle). Toutes les activités non pédagogiques qui devaient se tenir au cours des prochaines semaines sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Si des cas positifs sont confirmés au courant des prochains jours, les personnes ayant été en contact avec des personnes ayant reçu un diagnostic positif seront avisées.

Les Résidences

La direction prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la santé et la sécurité de tous. Le protocole d’urgence sera appliqué au besoin.

La direction du Collège de Rimouski précise qu’aucun autre commentaire ne sera fait et qu’elle n’accordera pas d’entrevue à ce sujet.

Commentaires

13 septembre 2020

Marc Lagacé

Pourquoi annuler les cours pour une semaine alors que la session a déjà été amputée d’une semaine et que beaucoup de cours sont déjà prévus a distance? Quel message envoie-t-on sur la valeur des cours donnés? Pourquoi permettre les cours en atelier à l’IMQ mais pas au CÉGEP? Beaucoup de jeunes qui choisissent un cours technique le font parce que le côté pratique (les ateliers) est ce qui leur permet de garder un intérêt pour leurs études. Que vaut la formation d’un étudiant en technique de génie mécanique ou de mécanique industrielle qui ne touche pas aux machines en ateliers? Des questions qui apparement resteront sans réponse si on se fie à la dernière phrase du communiqué. Vivons-nous vraiment en 2020 dans une société où une institution publique peut prendre des décisions qui affectent l’avenir de nos jeunes sans avoir à les justifier? Je comprends que nous vivons une situation particulière, je suis pour le port du masque et autres règles pour diminuer la propagation du virus, mais j’ai parfois l’impression que l’avenir de nos jeunes ne pèsent pas très lourds dans la balance des prises de décisions. Oui, il y a une éclosion dans un CÉGEP de la région. Mais est-ce qu’un cas à Rimouski justifie l’annulation des cours pour une semaine. Je ne suis pas un expert, mais la fin de l’épidémie ou un éventuel vaccin ne me semble pas pour demain. Nous ne pouvons annuler une semaine de cours ou annuler tous les cours en ateliers chaque fois qu’il y aura un cas. Pensons-nous vraiment que tous les jeunes vont cesser de se voir et se cloîtrer à la maison suite aux décisions prises? La minorité qui n’écoute pas les consignes de santé publique ne le fera pas plus et tous les autres devront payer pour. Parce que notre société a besoin que ses jeunes terminent leurs études avec un diplôme en main plutôt que de décrocher, nous devons prendre les décisions autrement. Et si c’est impossible, qu’on nous explique pourquoi.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média