Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 septembre 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Une « espèce » en voie de disparition

RELIEUR DE LIVRES DEPUIS 65 ANS

Léo Turcotte

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Léo Turcotte est relieur de livres depuis 1955. Il travaille toujours dans son petit atelier du centre-ville de Rimouski.

Léo Turcotte en a passé des heures la tête dans les livres dans son petit atelier du centre-ville de Rimouski. Sa passion pour les ouvrages perdure au fil des ans.

C’est par hasard que l’homme qui a aujourd’hui 84 ans est devenu relieur à Rimouski en 1955. Léo Turcotte travaillait au magasin J.E. Mailloux ltée lorsque la femme qui reliait les livres a quitté son emploi. Monsieur Turcotte a alors pris sa place.

« J’ai d’abord été engagé pour travailler au service à la clientèle. Le gérant du magasin, monsieur Armand St-Pierre, était relieur et avait un atelier dans le magasin. J’ai commencé par aider à l’âge de 19 ans. Comme je me débrouillais assez bien, je suis resté. Je faisais la reliure et je travaillais au magasin », dit-il.

Léo Turcotte et Armand St-Pierre se sont par la suite associés pour créer leur entreprise de reliure. Monsieur Turcotte est finalement devenu l’unique propriétaire. Il exerce son métier depuis maintenant 65 ans. À une certaine époque, il avait la plupart des institutions scolaires de la ville de Rimouski et la bibliothèque municipale comme clients. Depuis les 14 dernières années, Léo Turcotte ne fait que de la reliure.

« J’ai pris ma retraite du magasin. Comme j’étais encore en bonne santé, que j’avais les outils et une clientèle que j’aimais, j’ai décidé de continuer au lieu d’aller m’asseoir sur une chaise et de me bercer pour attendre la mort. Ce n’est pas très recommandé pour le mental et le physique », exprime-t-il en riant.

Son nombre de clients a grandement diminué. Maintenant, il relie surtout les ouvrages de particuliers et de certaines paroisses de la ville. Son amour pour son métier, lui, est toujours aussi grand. « J’avais déjà un amour pour les livres, c’est primordial. C’est ce qui fait que j’apprécie ce métier », explique Léo Turcotte.

Parmi toutes ses réalisations, il est particulièrement fier des livres d’or faits pour les villes de Rimouski et de Matane et du livre d’or conçu pour le 50e anniversaire du Cégep de Rimouski. Selon monsieur Turcotte, son métier a peu d’avenir. Il compte prendre sa retraite de la reliure l’an prochain, à l’âge de 85 ans, mais il ne pense pas pouvoir céder sa petite entreprise.

« Ça fait pour un travail d’appoint pour un retraité comme moi qui veut passer le temps et rester actif manuellement. C’est du travail qui est long. On ne peut donc pas charger assez cher pour le temps qu’on y met », conclut le relieur.

Commentaires

18 septembre 2020

Guy Levesque

Salut Leo,félicitation pour ce nombre très important de beau et bien travaux, je suis très fier de toi

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média