Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

21 septembre 2020

Une messe de minuit le jour de Noël à la Cathédrale? Oui je le veux.

LETTRE OUVERTE

La cathédrale de Rimouski est fermée depuis le 28 novembre 2014.

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

La cathédrale de Rimouski.

PAR YVAN CHOUINARD - Pour donner suite au rapport Leblanc concernant le fait que la cathédrale de Rimouski n’aurait jamais eu besoin d’être fermée ni d’avoir été drapée de filets protecteurs ou même d’être considérée comme le moindrement dangereuse pour la sécurité des usagers, il est temps de la rouvrir.

Pourrait-on présumer qu’il y a eu une manoeuvre pour que notre cathédrale soit condamnée à la casse? Si oui, pourquoi? Si ce n’est pas le cas, pourquoi en plus avoir réduit la paroisse Saint-Germain de Rimouski à la dimension du terrain occupé par celle-ci et son presbytère?

Que serait-il arrivé si les irréductibles marguillières et marguilliers de la paroisse Saint-Germain n’avaient pas tenu tête aux autorités de l’Évêché? Ils sont actuellement accusés d’incompétence après qu’on les aurait dépossédés de tout moyen et de tout pouvoir d’action (voir les articles dans les journaux locaux dédiés aux poursuites judiciaires à ce propos).

Comment se fait-il qu’un non-croyant comme je le suis en soit arrivé à défendre bec et ongles l’entièreté de la cathédrale, bâtiment patrimonial, devant les autorités ecclésiastiques du Diocèse? Il y a là matière à réflexion. Bon. La Loi sur les fabriques donne tout pouvoir à l’Évêque. C’est une loi calquée, il me semble, sur le modèle monarchique des temps maintenant révolu. Elle est pourtant encore en vigueur.

Mais, n’oublions cependant pas que la cathédrale et le presbytère, de même que leurs terrains, incluant le stationnement en face de la cathédrale, appartiennent à la Fabrique. Et la Fabrique est la représentante des paroissiens de la paroisse Saint-Germain de Rimouski. Aussi, pour vraiment s’opposer à la défiguration de la cathédrale, que faut-il faire?

Premièrement, devenir paroissien en signant le registre à cet effet à l’Archevêché. Imaginez si nous étions des milliers de paroissiennes et de paroissiens de la plus petite paroisse du Québec, peut-être du Canada, et qui sait, de l’Amérique! Hé oui! Ils nous appartiennent ces bâtiments. Et ils ne sont pas à vendre. Au fait, s’ils étaient vendus, où iraient tous ces dollars?

Ensuite, et cela peut se faire en même temps, il faut rouvrir l’accès à notre cathédrale. Le coût de la réouverture est très acceptable et devrait être la priorité absolue pour que nous puissions nous y présenter pour assister à la messe de minuit à Noël.

Troisièmement. Il ne faut pas s’arrêter là, ce n’est que le début du processus. Il nous faut une structure de fonctionnement pour faire revivre ce coin du centre-ville de Rimouski. Ainsi, on pourrait envisager un OBNL comme le gestionnaire des activités reliées à la survie et à la vie de l’ensemble.

Naturellement, la charte de l’organisme devrait obligatoirement prévoir un droit de véto de la Fabrique de la paroisse Saint-Germain sur tout développement entourant cet ensemble patrimonial dont elle est la propriétaire. J’y verrais, en plus d’un représentant de la Fabrique, des représentants du domaine de la culture, des affaires, du communautaire, du tourisme et du municipal. Le fonctionnement de l’organisme serait basé, comme il sied dans ce genre d’entreprise, sur la gestion par projet. Projet proposé au conseil d’administration, projet étudié, projet accepté ou refusé, projet réalisé et projet évalué.

Certains avancent que la Fabrique est fermée à toutes les activités qui ne sont pas reliées au culte. Je puis affirmer que cela est faux. D’autres pensent que la Fabrique est opposée à des aménagements mineurs de la cathédrale pour servir les autres objectifs que le culte. Encore une fois, je pense que c’est une erreur de penser cela. Installer des murs dans la nef n’est cependant pas acceptable d’un point de vue patrimonial. Et il y a la salle Saint-Germain et le presbytère aussi qui peuvent servir à la réalisation de projets rassembleurs. Saviez-vous qu’il y a une vingtaine de chambres dans le presbytère? Et des salles à profusion.

L’aspect touristique du site dans le centre-ville saute immédiatement aux yeux. J’y vois une place simple, mais animée. J’y vois les touristes habiter le centre-ville en même temps que nous tous et nous toutes. J’y vois Rimouski admirée, jalousée. J’y vois un centre-ville dédié au culte, à la culture, au communautaire et au tourisme. J’y vois la beauté, j’y vois la vie.

Bon, il nous faut un début. De minimes réparations à la cathédrale, un curé ou pourquoi pas un évêque, pour célébrer et nous voici prêts à utiliser la grandeur de notre cathédrale pour une messe de minuit. En coeur, nous chanterons alors « Venez divin Messie » accompagnés de notre magnifique orgue dans sa caisse de résonnance qu’est la nef de notre cathédrale. Je vous le garantis, toutes et tous nous pleureront de joie.

Yvan Chouinard

Commentaires

21 septembre 2020

Roger Harvey

M. Choinard, à mon avis plusieurs réponses à vos questions se dirigent vers une personne que tous connaissent qui à mon avis devrait être démise de ses honorables fonctions. Sauver la cathédrale de cette saga est essentiel et vous avez raison, de grands projets peuvent voir le jour dans une structure administrative comme un OSBL. Ce qui est abominable encore en 2020, c’est que la curie a encore la main mise sur les biens de tous ceux qui ont payé pour construire les églises, les cathédrales, les presbytères et tous les terrains qui les bordent. Il faudra moderniser la loi des fabriques aux réalités d’aujourd’hui, et ce le plus rapidement possible. Je vous souhaite ardemment la réouverture de la cathédrale pour une messe de Noël, comme plusieurs le souhaitent, mais choisissez bien votre célébrant.

26 septembre 2020

LIsette Proulx

Félicitations monsieur Chouinard, c’est un excellent article. Je suis entièrement d’accord à l’ouverture de notre cathédrale pour la messe de minuit. Je crois que pour faire avancer la rénovation et restauration de notre cathédrale, il serait préférable, que nous Rimouskois (es) signer une pétition à cet effet.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média