Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

02 octobre 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Sainte-Blandine 1925 : un projet numérique pour conserver un héritage culturel

HISTOIRE

La maquette Sainte-Blandine 1925 a été numérisée par une entreprise de Matane.

©Photo Gracieuseté

La maquette Sainte-Blandine 1925 a été numérisée par une entreprise de Matane.

La Société rimouskoise du patrimoine a récemment lancé le site Internet de la maquette Sainte-Blandine 1925. Un projet qui permet de présenter à la population un travail de grande minutie. 

En 1981, lors du centenaire de Sainte-Blandine, les frères Claude, Guy et Yvon Brisson ont réalisé une maquette de leur village tel qu’il était en 1925. À la suite de la dissolution de la Corporation patrimoniale de Sainte-Blandine, en 2018, la Société rimouskoise du patrimoine a repris la maquette.  

« La maquette était exposée à l’intérieur de la Maison Souvenance depuis quelques années. Mais la maison a été vendue par la Corporation patrimoniale de Sainte-Blandine. Pour conserver la maquette, la corporation a fait appel à l’entreprise Images Drone Haute Précision de Matane. Ils sont spécialisés en photogrammétrie », explique la directrice générale de la Société rimouskoise du patrimoine, Sabrina Gendron.  

L’entreprise a numérisé l’intégralité du village miniature et ainsi permis la création d’un site Web pour la présenter. Le site explique le processus de numérisation et l’historique de la maquette.   

« Ils ont pris des photos à 360 degrés autour de chaque bâtiment de la maquette. C’est une énorme tâche parce que la maquette était composée de 135 bâtiments parfaitement à l’échelle. Cette maquette avait été exposée dans plusieurs endroits culturels, dont le Musée régional de Rimouski, le Musée du Bas-Saint-Laurent et le Complexe Desjardins à Montréal », ajoute madame Gendron.  

Pour la Société rimouskoise du patrimoine, la maquette est importante puisqu’elle représente un modèle de village typique de la colonisation canadienne française du Québec.  

« Elle représente le modèle classique, avec l’église au cœur du village et avec l’école. C’est même un village assez typique de l’arrière-pays puisqu’il y avait une exploitation forestière. Il y a aussi le fait que les frères Brisson ont fait un travail ethnologique. Quand ils ont fait la maquette, ils sont allés récolter les témoignages de ceux qui habitaient Sainte-Blandine à l’époque et ils ont fait une grande recherche de photographies et d’archives », indique Sabrina Gendron.  

La conservation de la maquette et sa diffusion sur le site Internet est le premier volet du projet Souvenance. La Société rimouskoise du patrimoine attend du financement pour poursuivre vers la deuxième étape. En attendant, la maquette Sainte-Blandine 1925 peut être visionnée au www.sainte-blandine.com

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média