Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 octobre 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Parcours ombragés : un recueil de huit auteurs amateurs

FORMATION

Le recueil « Parcours ombragés » regroupe huit nouvelles écrites par des auteurs amateurs du Bas-Saint-Laurent.

©Photo Gracieuseté

Le recueil « Parcours ombragés » regroupe huit nouvelles écrites par des auteurs amateurs du Bas-Saint-Laurent.

Un atelier de rédaction de l’Association pour le développement des aînés de l’UQAR a mené à la création d’un recueil de nouvelles, « Parcours ombragés ». Des auteurs amateurs du Bas-Saint-Laurent y ont participé.

Huit aînés de la région ont suivi une formation l’hiver dernier pour écrire une nouvelle. Après un long travail de rédaction et de correction, ils peuvent maintenant présenter le résultat de leur travail.

« On cherchait un thème commun et finalement les gens souhaitaient raconter un drame qui était arrivé dans leur vie. L’intérêt de ça, c’est que les gens s’en sont sortis. On apprend différentes choses sur différents drames qui peuvent arriver dans la vie, mais on apprend de ces drames-là », affirme le responsable de l’atelier de rédaction, Mario Bélanger.

Le formateur souhaite que ces leçons de vie aident non seulement les lecteurs, mais aussi les auteurs qui ont écrit les nouvelles. L’écriture leur a permis, selon lui, de mieux comprendre ce qu’ils ont vécu. « Ça permet de passer à travers et de mettre des mots sur ce que l’on a vécu. Quand on vit un drame, de parler de ses émotions permet de mieux comprendre ce qui se passe exactement », exprime celui qui a aussi écrit une nouvelle dans le recueil.

Mario Bélanger est fier de la qualité du résultat final et du travail des participants à son atelier. « C’est important d’avoir des auteurs de la région. Nous lisons souvent des auteurs de l’extérieur, mais là ce sont des gens de la région qui ont fait ça. Les gens qui suivaient l’atelier viennent de Mont-Joli, Sainte-Flavie, Luceville, Lac-des-Aigles et Rimouski. C’est vraiment une activité régionale. On parle d’achat local, mais il faut le faire aussi en littérature », ajoute monsieur Bélanger.

L’histoire de Rose-Marie Gallagher

Rose-Marie Gallagher fait partie des auteurs qui ont participé à la rédaction du livre. Elle y raconte l’épreuve qu’elle a traversée lorsqu’elle a dû se départir de sa résidence de Sainte-Flavie en raison des grandes marées de l’automne 2010.

« Ce n’est pas difficile par rapport à ce que d’autres ont vécu, mais ce n’est pas rien de te relocaliser quand tu as vécu 45 ans vis-à-vis la mer. J’ai écrit tout ce cheminement-là. Une maison, ce n’est pas du matériel. Ça représente des souvenirs. Ça a été un déracinement. »

L’écriture a toujours fait partie de la vie de Rose-Marie Gallagher, mais c’est la première fois qu’un de ses récits est publié. « L’expérience est très enrichissante. C’est intéressant de partir du point zéro et d’aboutir à un recueil. L’écriture a toujours été importante dans ma vie, mais pas de manière publique. C’était pour la tenue d’un journal personnel ou dans des périodes plus difficiles. C’est un exercice intellectuel et émotif », mentionne-t-elle.

Madame Gallagher n’en est pas à son premier atelier avec Mario Bélanger. Pour celui-ci, elle a principalement travaillé sur l’importance du détail. « J’ai appris l’importance de préciser sa pensée, ce que tu veux transmettre. J’ai appris qu’il faut choisir les bons mots. C’est facile d’écrire une phrase ou un paragraphe, mais il faut choisir la bonne façon d’écrire pour que le lecteur comprenne ce que tu veux dire », explique-t-elle.

Danielle Albert, Nicole Fournier, Claudette Lévesque, Colombe Michaud, Louise Petitpas et Alexandre Clément sont les autres auteurs. Le recueil de nouvelles « Parcours ombragés » sort aujourd'hui dans les librairies.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média