Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

26 octobre 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Peu importe son rôle, Ludovic Soucy mord dans la vie

DE VEDETTE À JOUEUR DE SOUTIEN

Ludovic Soucy

©Photo Gracieuseté Iften Redjah - FolioPhoto

Ludovic Soucy a obtenu deux passes en quatre matchs cette saison.

Habitué à noircir régulièrement la feuille de pointage dans les rangs mineurs, Ludovic Soucy a plutôt été appelé à jouer un rôle de soutien depuis le début de sa carrière avec l’Océanic de Rimouski. Malgré tout, le centre de 19 ans savoure pleinement son passage dans la LHJMQ au sein d’une formation qu’il admirait plus jeune. Et cette année, il compte bien profiter du temps de glace qu’on lui donne pour produire plus offensivement.

Aux niveaux bantam AA et midget AAA, à Rivière-du-Loup, l’attaquant format géant a récolté 105 points en 126 matchs. À Rimouski, Soucy totalise 25 points en 134 parties, dont deux passes en quatre rencontres cette saison. 

« Partout où j’ai joué avant, j’avais beaucoup de temps de glace et j’étais comme l’une des vedettes de l’équipe. Dans les dernières années, j’ai eu un peu moins de temps de glace. C’est certain que parfois je trouvais ça difficile sur l’aspect mental. C’était normal, car Lafrenière (Alexis) était là et on a eu trois grosses années. Je jouais sur la 4e ligne, mais on gagnait tout le temps alors j’étais content », mentionne le natif de La Pocatière.

« Je voulais jouer dans le junior peu importe le nombre de minutes et en plus pour l’Océanic. C’est une fierté. Dans les pratiques, je pouvais m’améliorer en regardant les bons joueurs et prendre exemple sur eux. J’ai toujours continué à travailler et je suis content où je suis rendu maintenant. Déjà, en quatre matchs cette saison, j’ai vu beaucoup mon temps de glace augmenter », ajoute-t-il. 

Comme plusieurs de ses coéquipiers, Ludovic Soucy vient d’une famille qui « mange » du hockey. Ses deux cousins ont également atteint le circuit Courteau. L’un a été repêché par les Tigres de Victoriaville et ne joue plus maintenant, alors que l’autre, Tristan Pelletier, évolue pour les Saguenéens de Chicoutimi. Son frère est aussi un hockeyeur. 

« Si mes parents ne viennent pas me voir jouer, ils vont voir jouer mon frère. Et quand j’étais à la maison, le soir, ce n’était pas compliqué c’était du hockey à la télévision. On est pas mal des mordus de hockey », dit celui qui se passionne également pour un autre sport. 

« L’été, j’aime beaucoup jouer au tennis. Je joue avec Tristan Bérubé qui a déjà gardé les buts pour l’Océanic (saison 2018-2019) et qui vient de La Pocatière aussi. Je joue beaucoup en double avec les parents de mes amis et je participe à de petits tournois. » 

Ludovic Soucy a été repêché par Rimouski, en 2017 (choix de 4e ronde). À l’extérieur de la patinoire, le centre de 6 pi 4 po et 200 lb étudie en sciences humaines, mais a un grand intérêt pour la chiropractie. 

L’Océanic (0-3-0-1) doit disputer son prochain match vendredi, à Baie-Comeau, contre le Drakkar (1-3-0-0). La troupe de Serge Beausoleil est toujours en quête d’une première victoire cette saison. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média