Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

27 octobre 2020

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Une saison touristique en dents de scie au Bas-Saint-Laurent

BILAN

Phare de Pointe-au-Père

©Photo Gracieuseté Mathieu Dupuis

Selon une étude de la Chaire de tourisme Transat, 64 % des entreprises touristiques de la région se disent plutôt satisfaites de l’été et 60 % ont reçu des visiteurs au-delà des attentes qu’elles s’étaient fixées.

Tourisme Bas-Saint-Laurent dresse un bilan mitigé de la saison touristique 2020 dans la région.

Après un début de saison difficile, les visiteurs étaient nombreux en juillet et en août. « Après les mois catastrophiques d’avril à juin avec des pertes moyennes de 75 % des revenus de location d’unités d’hébergement, l’industrie touristique ne s’attendait pas à avoir un été aussi achalandé. L’été nous a permis de sauver les meubles, mais sur la moyenne des six derniers mois, on est perdant. Il ne nous reste qu’à passer au travers de l’automne et l’hiver », indique le directeur général de Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Lévesque.

Selon une étude de la Chaire de tourisme Transat, 64 % des entreprises touristiques de la région se disent plutôt satisfaites de l’été et 60 % ont reçu des visiteurs au-delà des attentes qu’elles s’étaient fixées. Plus d'une entreprise sur deux prévoit couvrir ses frais, une sur cinq estime qu'elle fera des profits et près d'une sur quatre a encaissé des pertes.

Les restrictions de déplacements entre les régions ont amené Tourisme Bas-Saint-Laurent à annuler sa campagne estivale habituelle. À partir du 24 juin, cette campagne s’est tournée vers les Bas-Laurentiens pour qu’ils prennent le temps de découvrir ou de redécouvrir « LEUR » Bas-Saint-Laurent.

« C’est une première pour nous ce type de campagne locale et régionale, mais les gens ont apprécié. Nous voulions leur faire découvrir ce qui attire les gens chez nous, les rendre fiers de leur région. Je crois que nous avons réussi et nous prévoyons nous adresser encore à eux dans l’avenir. Les Bas-Laurentiens ont vraiment bien répondu à notre appel », affirme le coordonnateur marketing chez Tourisme Bas-Saint-Laurent, Pierre Fraser.

Selon l'organisme, le site Internet BasSaintLaurent.ca a connu une forte augmentation de visites, soit une hausse de 41 % depuis le 1er avril. Les visiteurs ont davantage voulu trouver des suggestions d’hébergement et de forfaits (+ 107 %) et s’inspirer d’activités nature (+ 66 %) à faire dans la région.

Un arrêt brusque pour l’automne

La décision du gouvernement du Québec de faire passer des régions en zone rouge, à la fin septembre, a mis un frein au tourisme. Tourisme Bas-Saint-Laurent mentionne que cette situation a provoqué l’annulation de nombreuses réservations. En quelques jours, des baisses de 40 % à 95 % ont été constatées dans les entreprises bas-laurentiennes.

« Nous avons sondé autant de gros hôtels que de moyens ou petits établissements et tous s’entendent pour dire que la clientèle touristique n'est plus présente et que les taux d'occupation sont en moyenne de 10 à 15 % constitués essentiellement de travailleurs. On revient donc aux chiffres d'avril et de mai. Certains établissements ont décidé de fermer plus tôt. D'autres, qui sont habituellement ouverts à l'année, fermeront quelques semaines en novembre. L'impact est majeur pour les locations de salles dans les centres de congrès puisque la majorité des activités a été annulée, de même que les locations pour les Fêtes », explique Pierre Lévesque.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média