Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

25 novembre 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Une belle surprise chez l’Océanic

UNE RECRUE QUI ÉPATE

William Dumoulin, Océanic de Rimouski.

©Photo Gracieuseté Iften Redjah - FolioPhoto

William Dumoulin n’a jamais eu de difficulté à noircir la feuille de pointage depuis le début de sa carrière.

William Dumoulin est assurément l’une des plus belles surprises dans la LHJMQ cette saison. Non repêché, et ayant passé sous le radar des autres clubs du circuit, l’attaquant de l’Océanic de Rimouski trône au sommet des meilleurs pointeurs de son équipe.

Jusqu’à maintenant, on peut affirmer sans trop se tromper que la formation du Bas-Saint-Laurent a vu juste en mettant William Dumoulin sous contrat. La recrue de 17 ans - qui soufflera 18 bougies ce vendredi - a récolté neuf points en 12 rencontres cette saison.

« C’est sûr que je ne m’attendais pas à ça, mais ça va bien alors on va continuer là-dessus, dit-il. Je suis très content d’être avec l’Océanic. Je pense que c’est la meilleure place pour moi. C’est une très belle organisation. »

Le numéro 90 est un produit de la Ligue de hockey préparatoire scolaire (LHPS) où il a évolué de 2014 à 2020. En 180 parties de saison régulière au sein des formations des collèges Saint-Bernard de Drummondville et Clarétain de Victoriaville, Dumoulin a obtenu 175 points, dont 99 filets.

« C’est un gros ‘‘ step ’’ (de la LHPS à la LHJMQ). Le jeu est pas mal plus rapide et les joueurs sont plus gros et plus âgés, mais je pense que je me suis bien adapté et je commence à prendre mes aises », explique-t-il.

Même s’il a passé sous le radar à ses deux années d’admissibilité au repêchage du circuit Courteau, le patineur de 5 pi 11 po et 187 lb s’est accroché à un mince espoir de recevoir un appel d’un club de la LHJMQ.

« J’avais encore un petit d’espoir que je pouvais me faire approcher par une équipe junior quand même. J’ai pris plus de confiance lors de mes deux dernières années midgets et je me suis bien amélioré. J’y croyais, mais pas tant que ça », raconte celui qui a vu le jour au Nouveau-Mexique, aux États-Unis.

Peu importe la ligue, Dumoulin dit avoir toujours été discipliné dans son entraînement. « Pendant la saison LHPS, on pratiquait trois fois par semaine. Notre temps de glace était limité à 50 minutes et on allait au gym une fois par semaine. L’été, je m’entraînais pareil et je me donnais à fond même si je jouais dans la LHPS. »

Pour le reste de la saison, la recrue originaire de Drummondville ne place pas la barre trop haute. « Personnellement, je n’ai pas tant d’attentes. Mon jeu défensif est à améliorer. C’est là que je dois travailler le plus », souligne-t-il.

L’Océanic (4-7-0-2) voyagera en Abitibi cette semaine pour y affronter les Foreurs de Val-d'Or (7-1-2-2), jeudi et vendredi, ainsi que les Huskies de Rouyn-Noranda (6-4-2-1), dimanche.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média