Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

02 décembre 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Zachary Massicotte navigue en pleine confiance

ÉVEIL OFFENSIF

Zachary Massicotte, Océanic de Rimouski.

©Photo Gracieuseté Iften Redjah - FolioPhoto

Aux côtés de Justin Bergeron, Isaac Belliveau et Anthony D’Amours à la ligne bleue, Zachary Massicotte (photo) fait partie d’un quatuor de premier plan.

Zachary Massicotte a de quoi être heureux. Le grand défenseur de l’Océanic de Rimouski porte le « A » d’adjoint au capitaine, contribue offensivement et fait partie de l’une des meilleures brigades défensives du circuit Courteau.

Plutôt reconnu pour son jeu défensif depuis le début de sa carrière, Zachary Massicotte a connu un éveil offensif l’an dernier avec une récolte de 30 points en 64 matchs. L’arrière de 6 pi 4 po poursuit sur sa lancée cette saison, ayant inscrit son nom sur la feuille de pointage à six reprises en 16 parties.

« Mon développement s’est fait sur le tard. Quand j’étais jeune, je ne pense pas que le monde croyait que j’allais jouer junior majeur un jour. Mais j’étais toujours dans les plus grands de mon équipe, chaque année », raconte-t-il.

Le choix de sixième ronde de Rimouski en 2017 est à court de mots pour expliquer son déblocage offensivement, en 2019-2020. « Je n’ai pas changé mon match. Ç’a plus adonné comme ça. Si j’ai une opportunité, je vais me porter en offensive, mais je ne vais pas forcer les choses pour aller essayer d’arracher des points au compteur. »

Aux côtés de Justin Bergeron, Isaac Belliveau et Anthony D’Amours à la ligne bleue, Massicotte fait partie d’un quatuor de premier plan. « C’est sûr qu’on a une bonne défensive, mais surtout il y a de bons jeunes qui s’en viennent. On les voit déjà qu’ils commencent à prendre du galon. Ils vont être bons dans le futur, déjà qu’ils sont très bons », exprime le patineur de 19 ans.

« On n’a pas juste une bonne chimie entre les quatre, mais entre les huit défenseurs. Que ce soit n’importe qui dans l’alignement on s’entend bien. On s’encourage tout le temps sur le banc. Ça fait aussi un bout que je connais D’Amours. C’est le seul qui est encore là à la défense depuis que je suis arrivé. Je m’entends bien avec, c’est un bon gars. »

Quant à son rôle d’adjoint au capitaine Nathan Ouellet cette saison, Massicotte entend continuer de montrer l’exemple. « Je ne change pas grand-chose dans mon style de jeu. Si les gars m’ont nommé, c’est parce qu’ils trouvaient que je faisais bien ça et qu’ils voulaient que je continue comme ça. Il ne faut pas que je change ma façon d’agir et de jouer à cause de ça. Je ne suis pas la personne qui parle le plus. Je prône par l’exemple sur la glace. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média