Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

03 décembre 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un mouvement en faveur des mesures sanitaires

RÉSEAUX SOCIAUX

Couvre-visage, masque, coronavirus, COVID-19

©Photo Unsplash Gayatri Malhotra

Avec #mouvementdemasques, les trois initiateurs du mouvement demandent à la population d’envoyer un « selfie » (égoportrait) avec un masque.

Un Rimouskois fait partie des initiateurs d’un mouvement provincial qui prône le respect des mesures sanitaires imposées par le gouvernement du Québec pour lutter contre la COVID-19.

Avec un résidant de Montréal et un autre de l’Abitibi-Témiscamingue, Marc-Olivier Plante a lancé le mot-clic #mouvementdemasques. Il se dit frustré de voir que certains citoyens incitent au non-respect des mesures mises en place pour mettre fin à la pandémie.

« Depuis le début de la pandémie, nous sommes une majorité de gens à respecter les mesures de confinement, les mesures sanitaires et le port du masque depuis le 18 juillet. Depuis quelque temps, nous voyons une augmentation de manifestations et de mouvements complotistes anti-masques », affirme le Rimouskois.

Avec #mouvementdemasques, les trois initiateurs du mouvement demandent à la population d’envoyer un « selfie » (égoportrait) avec un masque. Un montage sera ensuite fait et partagé sur les réseaux sociaux dans l’espoir d’interpeller le premier ministre du Québec et la santé publique provinciale.

« La page Facebook '' Ménage du dimanche '' est une communauté de gens qui vont là pour rire de tout ça au départ. Nous avons vu qu’il y avait de plus en plus d’abonnés tannés des théories de conspirationnistes. Nous avons pris ça au sérieux et nous avons créé #mouvementdemasques », ajoute monsieur Plante.  

Le Rimouskois et son groupe veulent sensibiliser le gouvernement à l'absence - ou presque - de conséquences pour ceux qui ne respectent pas les consignes.  

« Nous remarquons que le gouvernement ne donne pas de punitions mis à part les contraventions qui ne semblent pas toujours payées. On a créé le mouvement pour que le gouvernement se rende compte que nous portons notre masque même si nous sommes aussi tannés des mesures. On le fait quand même et on aimerait que ceux qui ne les respectent pas et qui nous mettent en danger arrêtent de le faire », explique Marc-Olivier Plante.  

Pour lui, il est important que chacun collabore dans le but d’enrayer le virus. « Le mouvement complotiste est basé sur la désinformation et sur des faits erronés. Nous ne voulons pas partir en guerre. Nous voulons juste mettre fin à la pandémie. Pour ça, il faut faire un effort collectif et porter le masque. La majorité de la population est une majorité silencieuse qui applique les mesures, mais nous entendons juste parler de la minorité qui désobéit », dit-il. 

Il est possible d’envoyer son égoportrait avec un masque d’ici demain, à minuit, dans la messagerie de la page Facebook « Ménage du dimanche ». Il est important de prendre la photo à la verticale. Seulement les photos d’adultes seront acceptées.

Commentaires

3 décembre 2020

Geneviève Desbiens

En bon père ou bonne mère de famille, on a toujours espoir que le bon sens l'emporte, que les valeurs d'entraide et de respect du plus faible, qu'on a toujours soutenues, soient bien incrustées en chacun. Punir n'est pas la meilleure solution pour inculquer la responsabilité; ça ne fait rien comprendre, ça suspend pour un temps. L'exemple est sûrement plus productif. Il y a malheureusement des gens prêts à sacrifier la société pour se sentir bien dans celle-ci. Des gens qui ont pris l'habitude de contester, de manifester, parce qu'ils ont besoin d'une cause, bonne ou mauvaise. Tristement, quoiqu'on dise, quoiqu'on fasse et même si leurs parents décédaient de la Covid, ces complotistes ne sauraient admettre le fait que pour protéger les autres il faille adopter les mesures sanitaires demandées. Ils jouiront cependant des mêmes soins médicaux. Pourquoi ne pas leur demander simplement de signer une déclaration refusant tous soins reliés à une contamination au virus! Ainsi, ils ne viendront pas submerger nos hôpitaux. Il faut être conséquent de ses gestes!

3 décembre 2020

Andre

Je n’émets habituellement pas de commentaires sur ce sujet puisqu’il est trop polarisant et il est impossible de discuter ouvertement. Ceci étant dit, le contenu étant explosif, il est possible de parler du contenant. La photo de #portonslemasque est une personne avec un masque à valve!! Ces masques n’offrent aucune protection.... ni au porteur (ne filtrant pas l’air inspirée comme les N95) ni les personnes autour (la valve laissant passer les aérosols contrairement au masques de procédure) C’est une très bonne chose de vouloir aider à stopper ce fléau; mais on sait tres bien quel endroit est pavé de bonne intention...

3 décembre 2020

Andre

@ Geneviève Desbiens, Si l’on demande au « anti-masques » de signer une telle décharge on doit en faire autant pour les fumeurs, les alcooliques, les obèses ou tout autre personne ayant un comportement auto-destructeur. C’est triste, mais la société que tout le monde demande de protéger est ainsi faite. ????????‍♂️

4 décembre 2020

Pascal-Olivier Denis

Bonjour/Bonsoir, c'est super de mettre un masque, ça paraît bien. Mais faut-t-il revoir la façon dont vous traitez ceux qui ne pensent pas que les masques vont les sauver mais plutôt de faire vraiment attention, dans tous les gens qui porte des masques aujourd'hui, combien en a-t-il qui toussait/ éternuait dans leur main ou qui ne se lavait pas les mains, un ami "pognais" la grippe et continuais de vivre pareil, lui souhaitais prompt rétablissement, et chialais probablement déjà sur le système de santé "overloadé" désolé de l'expression, et continuais de vivre pareil. Ceux qui nous demande de mettre des masques sont les mêmes qui ont essayer de désengorger les hôpitaux en mettants les malades dans les chsld pour aider probablement nos petits vieux à bien finir leur jours j'imagine. Gouvernement qui disait aussi que "la peur" était une très mauvaise conseillère et qu'elle nous fesait faire des choses qui n'ont pas de bon sens,. Bref, pour ce soir le fait de se "Lysoliser" c'est bien mais c'est proche de l'aliénation mentale aussi. De croire que ceux qui ne veulent pas finir leur vie ou de vivre pour les 10 prochaines années avec un masque dans la face sont une menace pour la société, c'est peut être des gens qui ont reçu une bonne éducation et qui se méfie plus du virus que vous pensez car ils se lavait probablement les mains souvent et ne postitutionnait probablement pas pour le plaisir sur les gens bien avant que ce virus arrive. C'est aussi triste de diviser le monde en pensant que l'un est mieux que l'autre ou pire. J'aimerais être aussi optimiste que vous mais en étant réaliste et en voyant que beaucoup d'entre nous n'auront plus trop d'anticorps bientôt, je voit mal ce virus disparaître bientôt, on se croise les doigts pour que la nature nous épargne un peu, mais c'est un examen de conscience qui nous prouve notre vrai force en tant qu'être humain et non en tant que "masquistes et anti-masques". Trouverons-nous la vérité quelque part par hasard avant qu'un gros pochu nous la vole en dessous des pieds, et qui prenne avec notre santé, masqué ou pas....

4 décembre 2020

Laval Dumas

Depuis l été le virus est présent partout dans la population. Meme en suivant les consignes le risque zéro n existe pas. Donc on peut l attraper. Pour ces raisons il est doublement plus important de suivre les consignes de façon très strictes. Rappelez vous au printemps dernier avant l arrivée du masque obligatoire, la distanciation était respectée avec un minimum de 2m. Depuis l arrivée du masque il se passe exactement ce qu Arruda craignait. Le 2 m est rendu aléatoire. Regardez dans les commerces, le 2 m n est plus la norme. Dans les CHSLD le virus n est pas apporté par les patients...Est-ce que les consignes sanitaires sont suivies à la lettre dans les espaces employés ? Peut-être mais sûrement avec moins de rigueur qu on le devrait.

4 décembre 2020

Réjean

Pour combattre ce virus l’humain possède la solution et cela débute par le respect de soi-même et des autres .Une valeur oubliée par plusieurs et pour d’autres inexistences.

4 décembre 2020

Quelqu'un

Se laver les main et tousser dans son coude e sont des mesures suffisantes, le reste démontre un signe que vous avez cédé à la panique!

15 janvier 2021

Max

La situation est grave, les complotistes qui sont minoritaires menacent les centres de vaccinations, les hopitaux et autres....même les groupes complotistes américains on des ramifications chez nous, c'est m'importe quoi. Notre personnels de la santé s'éffondre, ils quittent leurs emplois ou s'élève la vie, les policiers ne sont pas assez nombreux et ne sont pas efficaces et c'est sans compter les sans desseins qui occupe des postes dans la police qui contestent ouvertement les mesures sanitaires comme la conne de Sherbrook. Ma mère est décédé de la COVID et ma conjointe est en attente d'une greffe et parce qu'il y des connards qui ne se protège pas, qui vont dans le sud et j'en passe. La questions que je me pose est celles-ci,...quand les complotistes voudront s'en prendre à nos institutions, nos médecins, infirmiers(ères) est-ce que nous nous tiendrons debout et défendrons avec vigueur notre système de santé et nos proches contre ces clowns instables et incultes ? Personnellement je me tiendrai devant complotistes terroristes et même si je ne suis pas pour ça...on ne fait pas d'omelette sans cassez d'oeufs...est-ce que nous allons nous laisser piétiner par cette minorité  ? ...défendez vos médecin, personnels infirmier et vos proche...prêtons main forte à ceux qui en ont besoin ! Le  droit des complotistes s'arrête là il commence à piétiner le notre !!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média