Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

10 décembre 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Le respect, une notion égarée

ÉDITORIAL

Le respect.

©Photo Unsplash Tiago Felipe Ferreira

Mais où est passé le respect entre les humains?

PAR SERGE DIONNE - À la toute fin de cette pandémie - oui elle existe -, je me souviendrai d’une chose : les situations de crise font ressortir le pire et le meilleur de chacun.

Mais où est passé le respect? Étant moi-même père de famille, je ne veux surtout pas jeter le blâme sur les parents, mais force est d’admettre que cette notion a été peu enseignée chez plusieurs de nos concitoyens. Ou bien s’agit-il d’un gène absent à la naissance? Il faudra que la science « fasse ses recherches »...

Les réseaux sociaux ont assurément exacerbé le phénomène. Nous sommes devenus, bien malgré nous, des témoins passifs qui regardent ce défilé de commentaires désobligeants, injurieux et diffamatoires, jour après jour, sans trop réagir. C’est devenu banal de détruire un individu, un organisme ou une entreprise sur la place publique.

Un premier ministre reçoit des menaces de mort parce qu’il veut davantage punir les contrevenants aux règles sanitaires, des médias se font accuser de tous les maux possibles parce qu’ils rapportent des faits concernant la pandémie, des gens qui respectent les mesures se font traiter de mouton, alors que ceux qui posent trop de questions sont des conspirationnistes, une candidate d’Occupation Double est victime de commentaires disgracieux et doit engager un agent de sécurité parce qu’elle n’a pas respecté une règle du jeu (un jeu, je répète, un jeu, elle n’a pas tué un enfant), non mais « Houston, we have a problem! ».

Je vais vous raconter une petite anecdote. Ça remonte à mon passage au secondaire, il y a environ 25 ans. Bien qu’ils n’étaient pas riches, mes parents ont pu envoyer leurs trois enfants étudier dans une école privée de Québec. Nous n’avions pas d’uniforme à porter, mais certains types de vêtements, comme le t-shirt ou les souliers de sport, n’étaient pas tolérés à l’école. Nous devions aussi vouvoyer les membres du personnel, sans exception, sous peine de nous voir coller une retenue.

Évidemment, tout ça créait une certaine distance entre l’élève et l’enseignant, une froideur, mais incitait également au respect dans toute sa largeur. Le respect de l’autorité, le respect envers les adultes, le respect de l’enseignement, le respect entre les humains, etc. C’était fondamental.

Comme à toute époque, il y avait aussi des gens irrespectueux, de l’intimidation et de la bagarre, mais au moins le respect était valorisé, enseigné et priorisé. Cette notion est-elle encore au cœur de nos écoles, je l’espère. Est-elle encore une valeur chère aux yeux des parents, je le souhaite.

Dans mon jeune temps (je sonne comme mon défunt grand-père), les réseaux sociaux comme Facebook n’existaient pas. Aurions-nous vu autant de haine se propager sur le cyberespace, peut-être. Avec tout ce que j’ai lu depuis mars, je constate toutefois que 2020 ne remportera pas le prix Nobel du respect. Les débats sont polarisés, violents, et le jugement est tiré plus vite que son ombre.

Comme chef de contenu de L'Avantage Rimouski, je tente de vous lire, chacun d’entre vous, et de vous répondre lorsque c’est possible. Je trouve important de maintenir ce lien avec vous. Vous comprendrez que parfois, les commentaires que nous recevons ne sont pas toujours respectueux. Il s’agit d’une minorité, mais une minorité qui frappe fort…

Je vous invite à être constructif, réfléchi et posé dans vos propos. Prenez le temps de respirer et de digérer une information avant de la commenter. Rappelez-vous que derrière l’écran, il y a un papa, une maman, un ami, un frère, un humain qui, tout comme vous, fait de son mieux. Les temps sont difficiles pour tout le monde.

Sur ce, passez de très joyeuses Fêtes, malgré la situation, et continuez de nous écrire. Ça nous fait toujours très plaisir de vous lire. Et j'oubliais, quand vous croisez quelqu'un dans la rue, un petit bonjour ou un simple sourire, ça fait du bien. Le respect, il commence là...

Serge Dionne
Chef de contenu
L'Avantage Rimouski

Commentaires

10 décembre 2020

Madone st hilaire

Très bon texte et à propos durant ces temps difficiles pour tout le monde. Il est vrai qu’avec une bonne éducation, le pensionnat que j’ai eu la chance de fréquenter j’ai eu un bon passeport pour la vie. Par contre j'ai plus de difficultés à vivre le non respect que une partie de gens nous offre mais, comme vous le dites, avec tellement de vigueur. Joyeux Noël à vous et à tous. Puisse cette pandémie avoir fait que moins de gens seront irrespectueux Merci beaucoup pour ce beau texte de réflexion

10 décembre 2020

Carmen Boucher

Oui, merci pour ce beau texte. Je pense comme vous et je constate aussi que sur les réseaux sociaux il y a de plus en plus de commentaires disgracieux, des messages haineux...je ne pensais pas que notre société comptaient de ces gens aussi méchants qui n'ont plus aucun respect pour qui que ce soit...nous on a été élevés en respectant l'autorité (nos parents et nos professeurs) et on a reproduit ce même genre d'éducation pour nos enfants. Mais quand je vois ce qui se passe maintenant, je pense que plusieurs dans notre entourage n'ont pas eu cette chance ou ont oublié ce qui leur a été enseigné malheureusement. J'espère moi aussi que cette pandémie permettra à plusieurs une petite réflexion concernant le respect envers son prochain. Passez de Joyeuses Fêtes!!!

11 décembre 2020

Réjean

Je partage ton point vue excellent texte nous avons actuellement le contexte idéal pour savoir qui SOMMES-NOUS.

11 décembre 2020

Jessica Ward

Tellement bien écrit Serge... Moi aussi, comme toi, je me sens vieille quand je regarde le monde allé... Ton texte a fait ma journée. Je vais aller au Jean Coutu de Caraquet tantôt et je vais faire des sourires et dire des bonjours. Oui, ca comence par là. Lâchez pas!

12 décembre 2020

Raymonde Albert LeBlanc

Merci pour ce beau texte Serge . Je suis 100% de ton avis. Dans le mon livre de cheminement de vie tout passe par LE RESPECT

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média