Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

11 décembre 2020

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Des promoteurs veulent construire deux garderies subventionnées de 80 places à Rimouski

Garderies, CPE, enfants.

©Photo: Archives

Les promoteurs devraient obtenir une réponse du ministère de la Famille l’été prochain.

Des promoteurs de la Montérégie vont déposer, le mois prochain, deux projets au ministère de la Famille pour la construction de deux garderies subventionnées de 80 places chacune à Rimouski.

Renée Houle et son conjoint Dany Vignola - un Rimouskois d’origine - sont déjà propriétaires de quatre services de garde subventionnés et non subventionnés à Marieville et à Saint-Césaire. Leur équipe comprend notamment des éducatrices spécialisées, des directrices, des coordonnatrices et des spécialistes en pédagogie.

« C’est une région qui nous tient beaucoup à cœur. Nous avons de la famille ici. En plus, il y a un déficit de places en ce moment à Rimouski. On sait qu’au Bas-Saint-Laurent, le besoin est pour des places en garderies subventionnées », explique Mme Houle.

Les promoteurs devraient obtenir une réponse du ministère de la Famille l’été prochain. Ils auront par la suite un délai maximal de deux ans pour la construction des deux installations, l’embauche des employés et l’ouverture officielle.

« Je ne crois pas que ce soit un problème (le recrutement d’éducatrices), mais ce sera un beau défi à relever. Si l’on s’y prend suffisamment d’avance, je ne suis pas inquiète. J’ai déjà du personnel qui enseigne en petite enfance au collège CDI. Il y a de la formation qui peut se faire à distance. Je veux aussi voir avec le Cégep de Rimouski ce qu’il y a possibilité de faire dans le but de faciliter le travail-études », indique Renée Houle.

Ne voulant pas porter ombrage aux établissements déjà en place, Mme Houle et son conjoint - un comptable de formation - visent le secteur de Pointe-au-Père et l’ouest de la ville. Si la demande est grande, ils aimeraient offrir des horaires atypiques pour les parents qui travaillent le soir et la fin de semaine.

Renée Houle est très engagée dans le domaine de la petite enfance. Elle est l’une des membres fondatrices de l’Association des garderies non subventionnées et a déjà fait partie de plusieurs tables de travail aux côtés du ministère de la Famille concernant les programmes éducatifs et la main-d’œuvre.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média