Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

15 décembre 2020

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Gel de l'impôt foncier à Mont-Joli

BUDGET 2021

Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy.

©Photo : archive L'Avantage

Le maire de Mont-Joli, Martin Soucy.

Les citoyens de Mont-Joli verront leur taux de taxe foncière geler pour une quatrième année consécutive en 2021. Le conseil municipal a présenté, hier soir, son budget pour la prochaine année.

Le budget de fonctionnement s’élève à près de 13 M$, soit une hausse de 3,78 % par rapport à l’exercice précédent. La différence s’explique par les coûts d’enfouissement et de transport adapté et collectif qui passent de 93 000 $ à 97 000 $. Malgré tout, le taux de taxe foncière demeure à 1,21 $ du 100 $ d’évaluation.

« Je suis très fier de voir que nous avons encore une fois réussi ce qui est, pour certains, l’impossible. Notre conseil aura aidé les citoyens de cette façon-là pendant quatre ans. C’est attribuable à la façon dont nous avons géré nos finances, mais c’est aussi grâce aux revenus éoliens qui viennent nous aider à réaliser des projets structurants », mentionne le maire de Mont-Joli, Martin Soucy.

Les citoyens devront toutefois payer 15 $ de plus pour la collecte des ordures ménagères. « Le seul moyen de s’en sortir pour éviter cette augmentation chaque année, c’est de recycler et d’utiliser le bac brun davantage. Pour ce faire, nous avons un plan d’action qui sera mis en branle en 2021. On parle, entre autres, d’une stratégie environnementale qui comprend la mise sur pied de bacs bruns du côté institutionnel, commercial et industriel. Selon nous, plusieurs tonnes vont être détournées du site d’enfouissement », affirme le maire.

Pour une résidence évaluée en moyenne à 141 500 $, le total à payer sera donc de 2 480 $. La pandémie a eu un effet contrôlé sur les finances de la Ville. Une aide de 300 000 $ du gouvernement a permis à Mont-Joli de combler les pertes reliées à la location de salles et les dépenses d’achat d’équipement de protection. Une partie du montant a été conservée pour la prochaine année.

« On a gardé tout le personnel. Aucune mise à pied n’a été faite en raison de la pandémie. Nous avons réaffecté nos employés à d’autres postes de travail en collaboration avec le syndicat. On a pu faire des choses que nous n’aurions pas pu faire sinon. Les pertes de revenus pour la location de salles ont été importantes, mais il n’y avait pas de ménage à faire et d’opérations en lien avec ces locations », ajoute Martin Soucy.

Investissements en immobilisations

Mont-Joli prévoit 6,7 M$ pour des projets d’immobilisations en 2021 et 11 M$ pour l’ensemble de son plan triennal 2021-2022-2023. Le développement résidentiel Beaupré, qui comprend 36 terrains, et la première phase du prolongement des infrastructures dans le parc industriel Pierre-De-Bané en font notamment partie.

« Nous allons investir dans les infrastructures souterraines pour ces deux projets. On parle de 1,2 M$ pour le nouveau tronçon de rue Beaupré et de 200 000 $ pour le développement industriel dans le but d’accueillir de nouvelles entreprises », relate le maire Soucy.

La mise à niveau des installations de loisir du parc Richelieu est aussi prévue pour 2021. Le projet comprend le remplacement du pavillon, le réaménagement du plan d’eau et l’installation de jeux d’eau.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média