Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

05 janvier 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Le Rimouskois Roger Joannette reconnu par le gouvernement pour ses 25 ans de bénévolat

LOISIR ET SPORT

Roger Joannette, de Rimouski, a reçu le prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin.

©Photo Gracieuseté

Roger Joannette, de Rimouski, a reçu le prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin.

Le bénévole rimouskois Roger Joannette est récompensé par le gouvernement provincial pour son engagement des 25 dernières années dans le domaine du plein air.

Ils sont 24 au Québec à recevoir le prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin. Roger Joannette fait partie des lauréats. Sa contribution au développement de la randonnée pédestre est reconnue.

« Je suis très flatté, c’est encourageant. J’ai toujours fait du bénévolat, mais plus activement depuis 24 ans. On ne fait pas ça pour les récompenses, mais ça nous donne une petite tape dans le dos. Je l’apprécie beaucoup parce qu’on a peu l’occasion de souligner le travail des bénévoles. Ça m’incite à poursuivre. »

Monsieur Joannette est engagé auprès de Sentier national au Québec depuis les 25 dernières années. Il est responsable du tronçon reliant Trois-Pistoles à Amqui et s’occupe, entre autres, du développement et de l’entretien.

« C’est un sentier de marche qui traverse le Bas-Saint-Laurent. Je fais de la planification. C’est pour inciter les gens à faire du plein air. À Rimouski, il y a deux sections de faites, une qui traverse le parc du Bic et l’autre est dans le secteur de la chute Neigette au Mont-Comi. Il nous reste à relier tout ça », affirme-t-il.

Roger Joannette est aussi bénévole pour d’autres projets, toujours dans le domaine du plein air. « Je crois beaucoup au développement du plein air. Je trouve que c’est un moyen extraordinaire pour les gens de découvrir leur région. Il y a aussi des bénéfices pour le physique et le social. Ça permet de faire des activités en groupe. Depuis 15 ans, j’organise, avec un petit comité, le Festival de la marche. Les gens du coin découvrent souvent leur région à travers la marche et je trouve ça très gratifiant », exprime-t-il.

Le retraité a travaillé comme géographe. Pour lui, la découverte du territoire est très importante. « Il y a une volonté, bien humblement, de mettre à profit mes connaissances et mon expérience. J’ai travaillé pour différents ministères et dans différents parcs. J’ai une maîtrise en aménagement du territoire et en développement régional. J’ai eu cette chance et je considère que c’est un juste retour des choses envers la société », mentionne-t-il.

Le plein air pour contrer la pandémie

Roger Joannette est convaincu que les activités extérieures peuvent aider plusieurs personnes cette année. « Je fréquente beaucoup le parc du Bic et j’ai vu la différence cette année, c’est incroyable. Ça devient une activité que l’on peut encore pratiquer malgré la COVID et qui est saine. Je pense que c’est l’occasion pour les gens de découvrir ou de redécouvrir le plein air et la région », indique-t-il.

La cérémonie pour rendre hommage aux lauréats du prix du bénévolat en loisir et en sport Dollard-Morin a été annulée en raison de la pandémie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média