Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

13 janvier 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Une année chargée sous le signe de la continuité pour la MRC de La Mitis

Bruno Paradis

©Jean-Philippe Langlais - L'Avantage Rimouski

Le préfet de la MRC de La Mitis et maire de Price, Bruno Paradis.

Élections municipales, services incendie, acquisition du Mont-Comi et travail en espace collaboratif font partie des thèmes sur lesquels la MRC de La Mitis a l’intention de travailler au cours de la prochaine année.

Le préfet de la MRC de La Mitis ne s’en cache pas. La région accuse un retard lorsque l’on parle de virage numérique des entreprises locales. Bruno Paradis veut qu’elle devienne un chef de file en la matière.

« On veut que notre faiblesse devienne une force. On a vu que des espaces de coworking se mettent en place un peu partout pour créer une communauté entrepreneuriale. Nous avons le Mitis Lab aux Jardins de Métis, mais nous voulons que La Mitis au grand complet devienne un espace de coworking. On veut mélanger ça avec le parc régional de la rivière Mitis », dit-il.

L’objectif est de mettre en place des espaces collaboratifs dans des endroits conventionnels et en nature pour permettre aux Mitissiens de travailler tout en se ressourçant. Le programme Le Virage, qui vise à accompagner les entreprises qui souhaitent effectuer un virage numérique, se poursuivra en 2021.

La prochaine année sera marquée par des élections municipales au Québec. La MRC a l’intention de continuer d’encourager les gens à se présenter, principalement les jeunes et les femmes afin qu’ils apportent un regard différent.

« Nous aimerions avoir une représentation de la population qui se reflète un peu plus dans les élus. Au niveau des maires et des mairesses, nous avons quatre femmes sur 16. C’est plus que la dernière fois, mais nous aimerions avancer vers la parité. Avec notre stratégie jeunesse, nous essayons aussi d’attirer les jeunes avec des sujets de discussion qui sont plus intéressants pour eux », mentionne Bruno Paradis.

Le projet d’acquérir le Parc du Mont-Comi se poursuivra au cours de l’année 2021 pour la MRC de La Mitis. Une firme est en train de regarder les états financiers, de discuter avec les propriétaires actuels et de faire une évaluation du prix. Le préfet s’attend à avoir des réponses dans les prochains mois.

« À la suite de ça, nous serons en mesure de prendre une décision éclairée. Nous voulons nous assurer que ce levier de développement économique perdure et se développe. Nous sommes convaincus que nous avons la plus belle montagne dans l’Est-du-Québec. Nous voulons que la montagne joue son plein rôle pour être un moteur de développement économique », explique-t-il.

Le rapport concernant l’optimisation des services incendie a été déposé en décembre. Le dossier est maintenant entre les mains des élus. Les conseils municipaux prendront des décisions concernant la gestion de leur service incendie.

Nouveaux locaux

La MRC de La Mitis prévoit déménager dans ses nouveaux locaux du centre-ville de Mont-Joli dans les prochaines semaines. Avec sa trentaine d’employés, la MRC avait besoin de plus d’espace.

« Ce sera mieux ajusté à nos besoins et ça permettra, en même temps, de redynamiser le centre-ville de Mont-Joli. Depuis une quinzaine d’années, le nombre d’employés et le nombre de responsabilités se sont multipliés. Nous avons donc plus de besoins en espaces », mentionne le préfet.

Mitis en affaires et la SADC de La Mitis seront aussi sous le même toit. En raison de la pandémie, l’inauguration officielle du nouveau bâtiment sera reportée.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média