Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

18 janvier 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Serge Arsenault et Roger Langevin s’unissent pour créer un album

DUO RIMOUSKOIS

Les artistes rimouskois, Roger Langevin et Serge Arsenault ont lancé, le 15 janvier, l’album « L’autre ».

©Photo Gracieuseté

Les artistes rimouskois Roger Langevin et Serge Arsenault ont lancé, le 15 janvier, l’album « L’autre ».

Les artistes rimouskois Serge Arsenault et Roger Langevin collaborent depuis une dizaine d’années, mais c’est vendredi qu’ils ont lancé de façon virtuelle leur premier album ensemble.

La collaboration entre les deux artistes a commencé à la suite du séisme qui a secoué Haïti, en 2010. Roger Langevin a écrit un poème et c’est Serge Arsenault qui y a ajouté la musique pour créer la pièce « Chanson pour Haïti ».

« Ça faisait longtemps que je n’avais pas écrit. J’avais écrit un bouquin sur la sculpture, mais des poèmes, ça faisait un bout. Ce n’était pas dans le but de faire une chanson, c’était simplement un poème. Serge a fait une musique sans que je le sache. Il a frappé à ma porte un jour en chantant la chanson. Notre amitié a commencé là », mentionne Roger Langevin.

Les artistes rimouskois, Roger Langevin et Serge Arsenault ont lancé, le 15 janvier, l’album « L’autre ».

©Photo Gracieuseté

« La chanson '' L’autre '', qui se retrouve aussi sur l’album, a été écrite après les attentats de Charlie Hebdo. Cette chanson est actuellement traduite en 12 langues sur quatre continents. Une autre, '' La banquise '', parle de personnes qui se sont noyées en raquette il y a quelques années à Rimouski. Nous avons aussi des chansons plus rigolotes », ajoute Serge Arsenault.

Le mélodiste a mis en musique une trentaine de textes de Roger Langevin. Ils en ont choisi dix pour créer l’album « L’autre ». Des pièces pleines de nostalgie, mais aussi parsemées d’une touche humoristique.

« Nous avons voulu faire un album pour la pandémie. Nous avons commencé en mars et nous avons fait ça à distance. Les musiciens étaient disponibles étant donné qu’ils ont moins de contrats cette année. Ma fille Marie-Anne, qui est musicienne, et Raphaël D’Amours ont notamment collaboré. Les enregistrements se sont terminés en septembre », indique Serge Arsenault.

« Au début de la pandémie, je me suis retrouvé à l’hôpital. J’ai écrit la chanson qui s’appelle '' Le mur '' dans laquelle j’imagine qu’avant la pandémie il y avait un mur qui nous séparait et qui était représenté par un peu n’importe quoi, comme le racisme. Je constatais qu’avec la pandémie le mur tombait et qu’il y avait un trésor derrière qui était l’amour », explique le parolier. 

Un sculpteur qui écrit

L’artiste Roger Langevin est bien connu pour ses sculptures, mais l’écriture a toujours fait partie de sa vie. « L’écriture est aussi passionnante pour moi que la sculpture. Quand je commence une chanson, je ne peux pas m’arrêter. C’est une passion que j’avais au collège quand j’étais aux études en même temps que mon frère, le poète Gilbert Langevin », dit-il.

Deux chansons de l’album parlent de la maladie d’Alzheimer, dont souffre la femme du célèbre sculpteur. L’écriture a été une thérapie pour lui. « Ce sont des textes assez nostalgiques. Ils ont été écrits pour me libérer d’une trop grande émotion. En écrivant, je me débarrassais d’un poids trop lourd. J’ai par la suite écrit des choses moins profondes. Nous avons donc, sur l’album, varié le contenu pour offrir des chansons émotives et d’autres moins sérieuses », raconte monsieur Langevin.

L’album « L’autre » est en vente sur la plupart des plateformes numériques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média