Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

20 janvier 2021

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

« Notre situation est sous contrôle » - Dr Sylvain Leduc

POINT DE PRESSE

3521covid

©Courtoisie

Environ 3 900 personnes ont été vaccinées contre la COVID-19 jusqu'à maintenant au Bas-Saint-Laurent.

Le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent, Dr Sylvain Leduc, estime que malgré les quelques éclosions de COVID-19 en cours dans la région, la situation est « sous contrôle ».

Les autorités de la santé publique du Bas-Saint-Laurent ont fait le point ce matin concernant la situation épidémiologique et la vaccination dans la région. Dr Leduc était accompagné de la responsable de la vaccination contre la COVID-19, Murielle Therrien.

« Depuis la fin décembre, la situation s'est améliorée de semaine en semaine. Notre situation est donc sous contrôle. La situation est enviable, dans un contexte où les gens font des sacrifices et où des efforts sont requis », a indiqué le directeur de la santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Concernant un possible retour aux codes de couleur à partir du 8 février, Dr Leduc se montre prudent, considérant que février est un mois où la transmission des virus est plus élevée. Il ajoute que la décision de retirer ou non le couvre-feu revient au premier ministre du Québec et à son gouvernement.

En ce qui a trait à la vaccination, 3 900 personnes ont reçu une première dose du vaccin contre la maladie. Les autorités s'attendent à pouvoir vacciner 1 000 personnes supplémentaires d'ici lundi prochain. Environ 93 % des résidents en CHSLD au Bas-Saint-Laurent ont reçu une première dose. Des travailleurs de la santé ont également été vaccinés.

« La semaine prochaine, nous n'aurons pas de livraison au Québec et au Canada, mais on garde quand même le cap sur notre stratégie », a mentionné Dr Leduc.

Le grand manitou de la santé publique a aussi fait savoir que sur les 164 000 personnes au Québec qui ont reçu le vaccin, seulement huit d'entre elles ont eu une réaction anaphylactique, réaction qui a d'ailleurs été contrôlée. Selon Mme Therrien, on ne signale ici aucun effet secondaire grave à la suite de l'injection du vaccin. « Il est sécuritaire le vaccin », a précisé Sylvain Leduc.

Par ailleurs, comme le virus de la grippe n'est pas encore présent sur le territoire, notamment en raison des mesures sanitaires en place et des voyages qui sont restreints depuis plusieurs mois, dit-on, les gens qui ont le moindre symptôme de rhume ou de grippe sont invités à communiquer avec la santé publique.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média