Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

27 janvier 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Une autoneige pour contrer le confinement

RETOUR DANS LE TEMPS

Un citoyen de Saint-Gabriel-de-Rimouski, Magella Joubert, a fabriqué une autoneige pour passer le temps pendant le confinement.

©Photo Gracieuseté

Magella Joubert aux côtés de sa création, OVID-21.

Un citoyen de Saint-Gabriel-de-Rimouski a trouvé une façon originale de s’occuper pendant le confinement. Il a créé une autoneige avec son véhicule tout-terrain.

Tous les matins, Magella Joubert se rend à l’épicerie de Saint-Gabriel-de-Rimouski pour aller chercher son journal. Au lieu d’y aller à pied ou en voiture comme tout le monde, il se déplace en autoneige.

« Dans mon enfance, j’ai connu les autoneiges que nous appelions ‘‘ snowmobile ’’. Nous n’en avions pas parce que mes parents étaient cultivateurs et nous n’en avions pas besoin. Ça m’est toujours resté dans l’idée. Dans les années 1970, j’en ai trouvé une d’occasion et je l’ai achetée pour me contenter. Après deux ans, je m’en suis débarrassé parce que je ne pouvais rien faire d’autre que rouler dans les champs avec », explique Magella Joubert.

Comme sa conjointe travaille et qu’il était seul à la maison en raison de la pandémie, le retraité a décidé de se mettre à l’ouvrage au début du mois de janvier.

« Je trouvais les journées longues. Quand j’allais chercher mon journal le matin à l’épicerie du village, j’y allais avec mon quatre-roues et je revenais plein de neige à cause de la poudrerie que les chenilles dégagent. J’ai donc pensé à transformer mon quatre-roues. J’ai fait mon plan et j’ai acheté ce qu’il me fallait à la quincaillerie. J’avais l’idée de l’ancien ‘‘ snowmobile ’’ dans la tête pour le modèle », dit-il.

Monsieur Joubert a modifié son véhicule tout-terrain en lui ajoutant une cabine.

« J’ai commencé à monter ça et je ne voyais pas les journées passer. Je l’ai fait dans mon sous-sol. Le mécanisme de mon quatre-roues reste tel quel. Je n’ai rien modifié de ça. Ce sont des supports et des équerres que j’ai installés », exprime-t-il.

Le retraité a nommé son bolide OVID-21 pour faire un clin d’œil à la COVID-19. « Tous les jours, j’ai hâte de sortir pour aller chercher mon journal ou pour aller à mon érablière. Je ne peux pas aller dans les sentiers de motoneige, mais je reste dans les champs », indique-t-il.

M. Joubert affirme que la construction de son autoneige a des bienfaits sur son moral pendant le confinement. « Je souhaite à tout le monde de trouver un projet. Ça nous aide, avec la pandémie, à passer le temps. Il n’y a pas d’âge. Je suis prêt à foncer dans un autre projet. Ça permet de garder le moral et ça me valorise », raconte-t-il.

Depuis la semaine dernière, OVID-21 est officiellement en marche et il fait tourner bien des têtes à Saint-Gabriel-de-Rimouski. « Les gens que je croise à l’épicerie me questionnent. Ça m’attire un soutien moral. C’est comme une petite bête inconnue qui attire le regard », conclut monsieur Joubert en riant.

Commentaires

27 janvier 2021

Marie-Suzanne Joubert

Je suis une lectrice assidue du Journal même au loin (je demeure à St-Constant, Rive-Sud de Montréal). Quel bon article qui m'a fait rire et sourire. Ça fait du bien une nouvelle comme celle là! Félicitations à mon père!!!

28 janvier 2021

Mimi Levasseur

Aucune minute de perdue toujours en action???? Très beau projet sûrement que tu dois en faire tourner des tetes Félicitations,continue dans tes créations .

29 janvier 2021

Gaston Mainville

Belle idée comme vous dite. s'occuper l'esprit a quelque chose qui nous passionne. MOI AUSSI J'ai connu les Machines a J.A Bombardier les B6 b12 Dans La municipalité de Dupuis en Abitibi, il y avait un Club de Sow mobile durant les années 90- 2000 il devait en avoir facilement une 15e et plus .ils sont se sont inscrit dans les records Gueeness IL y un du Groupe qui s'en était construit deux tout en aluminiums c'était très beau a voir l'hiver lorsqu'il se promenait en convoie sur le Lac Abitibi

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média