Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

05 février 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

La COVID-19 a d’importantes répercussions sur les soins des personnes atteintes de cancer

DE NOUVELLES DONNÉES

Cancer, opération, chirurgie.

©Photo Unsplash Institut national du cancer

Certains oncologues font état d'une augmentation du nombre de cancers à un stade avancé de la maladie chez les patients ayant récemment reçu un diagnostic.

À peine un an après le signalement du premier cas de COVID-19 au pays, de nouvelles données révèlent maintenant l'ampleur des répercussions de la pandémie sur les soins des personnes atteintes de cancer.

Selon un sondage de Metrika sur l'incidence de la COVID-19 sur les services d'oncologie au Canada, 80 % des oncologues croient que la pandémie a eu des répercussions modérées à graves sur le diagnostic et l'évaluation des cas nouveaux ou potentiels de cancer ainsi que sur les soins reçus par les patients.

Les oncologues estiment que le nombre de diagnostics de cancer a diminué de 25 % dans certains domaines de l'oncologie en raison de la COVID-19, peut-on lire dans un communiqué de presse d’AstraZeneca Canada. Certains oncologues font également état d'une augmentation du nombre de cancers à un stade avancé de la maladie chez les patients ayant récemment reçu un diagnostic.

Un regroupement de plus de 25 organismes de soins de santé, dont la Société canadienne du cancer, invite les Canadiens à accorder de nouveau la priorité aux dépistages, aux rendez-vous et aux soins en cancérologie. Ces organismes unissent leurs voix pour promouvoir une « Nouvelle normalité, même cancer », une campagne de sensibilisation qui vise à encourager les gens à remettre leurs soins anticancéreux à l'ordre du jour.

« Les oncologues constatent déjà une diminution du nombre de diagnostics, que l'on attribue à un certain nombre de facteurs », a déclaré le président de l'Association des médecins hématologues et oncologues du Québec, Dr Martin Champagne.

Les experts médicaux s'inquiètent qu'une prolongation des délais d'évaluation des patients et d'établissement des diagnostics ait des répercussions croissantes sur les résultats cliniques chez ces patients, écrit-on.

« Nous n'avons pas encore fini de rattraper le retard accumulé l'an passé en ce qui concerne les rendez-vous et les interventions reportés et nous savons que certaines personnes au Canada craignent d'être exposées à la COVID-19 et repoussent leurs rendez-vous. Or, la réalité, c'est que le cancer n'attend pas, même lors d'une pandémie nationale ou mondiale. Il existe des manières sécuritaires d'accéder à des soins et à des services pour les personnes atteintes de cancer. Les patients doivent communiquer avec leurs équipes soignantes pour comprendre leurs options », ajoute Dr Champagne.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média