Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

10 février 2021

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Un enseignant qui a comme mission de faire aimer les maths

SEMAINE DES ENSEIGNANTS

Pour susciter l’intérêt de ses élèves, Olivier Champagne peut jouer de la guitare en classe.

©Photo Gracieuseté

Pour susciter l’intérêt de ses élèves, Olivier Champagne peut jouer de la guitare en classe.

Rendre attrayantes et intéressantes les mathématiques, mission impossible? Difficile serait un jeu d’enfant pour Olivier Champagne. C’est pourquoi il a accepté cette mission impossible, en 2003.

Dans le cadre de la Semaine des enseignantes et des enseignants, présentée du 1er au 7 février, L’Avantage s’est entretenu avec M. Champagne, un enseignant de mathématiques à l’école de Mont-Saint-Louis située dans le district du Bic. L’homme de sciences enseigne cette matière souvent mal-aimée aux élèves de 1re et de 2e secondaire.

« Les maths, ce n’est pas la matière préférée nécessairement. Il faut que je travaille fort pour faire aimer ma matière, dit-il en riant. J’essaie des nouvelles affaires, d’innover et de trouver des idées qui rendent les mathématiques plus concrètes et plus faciles à comprendre. »

Une fois par année, il invite les jeunes à aller dehors avec leur cellulaire et à prendre des photos de bâtiments ou de structures afin de pouvoir en mesurer la hauteur. Il peut également jouer de la guitare et faire chanter ses élèves. « Ça leur parle pas mal plus que de calculer l'aire d'un triangle sur une feuille, sans contexte! », lance-t-il.

Il peut aussi bien leur proposer un projet de peinture. « Les élèves doivent prendre les mesures d'une pièce de l'école. Ils calculent l'aire à peindre. Ensuite, ils trouvent le nombre de galons de peinture dont ils auront besoin pour repeindre cette pièce. Ils vont magasiner en ligne pour trouver les coûts pour repeindre ladite pièce. Ils doivent aussi faire l'achat de matériaux et ils font leur propre facture avec Excel. »

M. Champagne estime que l’aspect relationnel est très important pour aider à comprendre et à aimer la matière.

« Je pense que je suis capable d’établir un lien avec les élèves. Je les aime beaucoup. Je leur dis souvent qu’ils sont fins et beaux. Je les trouve merveilleux et j’aime beaucoup travailler avec eux autres. Une fois ce lien établi, c’est plus facile de faire passer nos idées, même si la matière n’est pas facile », souligne-t-il.

« On a une super belle école au Bic. On est capable d’établir de beaux liens avec les élèves. On s’investit plus que seulement la livraison de la matière. »

Enseigner à distance

En décembre 2019, Olivier Champagne a accepté de remplacer un conseiller pédagogique à la commission scolaire. À ce moment, il ne savait pas qu’une pandémie mondiale approchait. Quand la pandémie est arrivée, il a fallu, avec sa collègue Julie Bérubé, qu’il se vire sur un 10 cents afin que les enseignants aient les outils nécessaires pour pouvoir enseigner à distance.

« Je n’avais jamais enseigné à distance et je ne pensais pas que ça pouvait m’arriver un jour. Il a fallu que je consulte et que je suive beaucoup d’autoformations pour être capable de guider et de soutenir les enseignants là-dedans. On a fait des capsules vidéo sur plein d’outils pour les élèves et les enseignants », mentionne-t-il.

M. Champagne a récemment donné un atelier à ses collègues concernant l’utilisation d’un outil spécifique pour l’enseignement à distance. Il juge plus pratique cette façon de faire, puisqu’il n’a pas besoin d’effacer ses notes chaque fois comme sur un tableau blanc en classe avec des crayons-feutres.

« Je travaille sur un iPad avec un stylet. Je peux écrire directement sur le iPad comme si j’écrivais sur une feuille. Il n’y a pas de partage d’écran. Les élèves voient en direct ce que j’écris dans OneNote. Je peux changer de page et les élèves peuvent reconsulter ce que j’ai écrit. Ça laisse des traces. »

Commentaires

11 février 2021

Hélène Lévesque

Bravo Olivier! En lisant cet article, je ne suis pas surprise de tous tes talents! Tu as compris que l'apprentissage passe par le goût de la découverte et en l'appliquant aux choses du quotidien, tu réussis à capter l'attention et donner à tes étudiants, le bonheur d'apprendre. Bravo pour ta ténacité et ton amour de l'enseignement.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média