Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

15 février 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un Rimouskois profite de la pandémie pour tenter sa chance en musique

INSPIRÉ PAR SON GRAND-PÈRE

L’auteur-compositeur-interprète rimouskois Samuel Bolduc.

©Photo Gracieuseté

L’auteur-compositeur-interprète rimouskois Samuel Bolduc.

Samuel Bolduc tente une percée sur la scène musicale québécoise. L’auteur-compositeur-interprète a décidé, pendant la pandémie, de redécouvrir une vieille passion.

Le jeune homme de 23 ans a lancé une première chanson à l’automne et il récidivera avec une deuxième le 21 février. « Avant la pandémie, j’avais déjà commencé à écrire un peu de musique par temps perdu. Quand la pandémie est arrivée, je me suis retrouvé à ne plus avoir trop d’activités à faire. J’ai donc décidé de me concentrer sur ma passion et de mettre du temps dedans », dit-il.

Avec un ami qui est producteur indépendant, Samuel Bolduc a donc commencé à travailler sur une chanson. « Nous nous sommes retrouvés, à l’automne, avec une chanson enregistrée. Ce n’était pas dans mes plans au départ de faire ça, je le faisais pour mon plaisir personnel. Rendu là, j’ai décidé de me lancer », exprime l’artiste.

Le Rimouskois d’origine a toujours eu un intérêt pour la musique. Une passion transmise par son grand-père qui est décédé au début de l’année dernière.

« Dans les années 60, il faisait partie de groupes de musique à Rimouski. Il a notamment été avec un groupe nommé Les Satellites. Depuis que je suis petit, il m’en parlait et ça m’a toujours fait triper. Son décès a aussi été une petite motivation. Toutes les fois qu’il m’en parlait, il avait des étoiles dans les yeux », affirme Samuel Bolduc.

Le jeune homme qualifie son style musical de folk alternatif avec des touches de country. Ses deux premières chansons, « Fly » et « M » sont anglophones, mais il ne met pas de côté l’écriture en français. « Ma deuxième chanson, que je sors bientôt, je vais en faire une version francophone. Dans le meilleur des mondes, j’aimerais la sortir dans quelques mois », mentionne-t-il.

Un attachement envers Rimouski

Samuel Bolduc a quitté Rimouski, il y a quatre ans, pour les études. Il habite aujourd’hui à Québec et travaille dans le domaine bancaire. L’auteur-compositeur-interprète demeure toutefois très attaché à sa ville natale. « J’ai un attachement très profond envers Rimouski, surtout le Bic, parce que j’ai toujours vécu là. Dans le futur, je pourrais même revenir m’y installer », explique-t-il.

Le musicien ne voit pas la pandémie comme un obstacle au lancement de sa carrière musicale. « Je n’ai pas connu l’avant et je ne connais pas de gens dans ce domaine-là. Je trouve même ça un peu plus facile parce que tout le monde est à la maison et tout le monde a envie de découvrir autre chose. Je n’ai pas pu aller dans les bars pour me faire connaitre. En partageant ça sur les réseaux sociaux, ça a donné un résultat auquel je ne m’attendais même pas », raconte-t-il.

La chanson « Fly » est disponible sur les plateformes numériques et « M » le sera dès le 21 février.

Commentaires

16 février 2021

Guilda Nadeau

Keep up the good work Samuel!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média