Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 février 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Vivre seul en confinement à 95 ans

SE DÉSENNUYER MALGRÉ LA SOLITUDE

Malgré qu’il ait près de 95 ans, Sarto Côté, de Rimouski, s’organise seul pendant le confinement.

©Photo Gracieuseté Marie-Josée Lavoie

Malgré qu’il ait près de 95 ans, Sarto Côté, de Rimouski, s’organise seul pendant le confinement.

Sarto Côté a vécu toutes sortes d’expériences au cours des 95 dernières années, mais c’est la première fois qu’il fait face à une pandémie. Le Rimouskois s’organise seul en confinement, malgré son âge avancé.

Des tempêtes comme celle du début février, Sarto Côté en a vu en près de 95 ans. Le Rimouskois a lui-même pelleté son entrée et déneigé sa voiture. « J’ai même aidé ma voisine à nettoyer sa voiture. J’ai déneigé ma galerie tout seul. Elle est belle maintenant », affirme l’homme qui habite le quartier Saint-Robert.

Monsieur Côté a été marié pendant 67 ans. Sa femme est décédée il y a sept ans et il habite seul depuis. Ils ont eu trois enfants. Même avant le début de la pandémie et du confinement, il avait déjà commencé à tout faire lui-même dans son appartement.

« Je fais tout tout seul. Quand je trouve le temps long, je lave mon plancher ou je fais mon lavage de linge. Je fais mes pâtisseries et mes fèves au lard. Je sors avec ma voiture pour aller à l’épicerie. Ça me prend ça pour me désennuyer. Je ne suis pas capable d’arrêter, il faut que je grouille », dit-il.

L’homme qui aura 95 ans le 5 mars a hâte que la pandémie se termine pour pouvoir côtoyer ses amis. « On n’a pas le choix, il faut le faire. Je ne voisine personne. Quand je sors, je mets mon masque. J’aimerais avoir un peu de visite pour jaser et aller voir mes amis. J’aimais aller au Carrefour pour jaser », explique Sarto Côté.

Malgré tout, le nonagénaire tient bon et s’occupe chez lui. « Ça faisait déjà sept ans que j’étais seul, depuis que ma femme est décédée. Je me trouve toujours quelque chose à faire », exprime-t-il.

Le Rimouskois a notamment été camionneur et menuisier lorsqu’il était sur le marché du travail. Sarto Côté est fier d’être en bonne santé à son âge. « J’ai mis ça entre les mains du bon Dieu. J’ai été opéré pour l’aorte et je prends seulement des médicaments pour le cœur. À part ça, je ne prends pas d’autres pilules. Le médecin m’a dit que j’étais bon jusqu’à 100 ans », conclut-il.

Commentaires

18 février 2021

Louis-Charles Langlois

Je lui lève mon chapeau de ne pas rechercher de femme à tout pris pour s'occuper de lui comme le faisaient les hommes de sa génération il n'y a encore pas si longtemps.

6 mars 2021

nicole st-pierre

lachez pas mon oncle..... il nous reste encore au moins 5 ans MINIMUMMMM a profiter de vous et vous a aller danser aussitôt qu'on reviendra a la normale. Félicitation!!!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média