Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Environnement

Retour

11 mars 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un projet pilote pour protéger les routes de La Mitis

HAIES BRISE-VENT

Les premières haies brise-vent pourraient être installées à l’automne et les autres en 2022. Routes de La Mitis.

©Photo Gracieuseté

Les premières haies brise-vent pourraient être installées à l’automne et les autres en 2022.

ÉCO Mitis met en place un projet pilote pour rendre plus sécuritaires les routes de la région. Des haies brise-vent seront installées dans le but de diminuer la poudrerie et d’augmenter le rendement en agriculture.

En trois ans, ÉCO Mitis souhaite installer 15 kilomètres de haies brise-vent. Un projet qui se fait en collaboration avec plusieurs intervenants, dont André Vézina du centre collégial de transfert de technologie Biopterre.

« L’objectif est d’accroître la biodiversité dans La Mitis et d’améliorer la sécurité routière. Nous avons proposé des lieux de plantation dans les secteurs où il y a des problèmes de poudrerie hivernale. Comme c’est dans des terres agricoles, il faut tenir compte du rendement agricole. C’est pour cette raison que les haies seront personnalisées avec les producteurs », exprime la directrice d’ÉCO Mitis, Marie-Claude Hamel.

Pour réaliser le projet, l’organisme environnemental doit s’entendre avec les agriculteurs qui possèdent les terrains sur lesquels seraient installées les haies. Une trentaine d’entre eux seront approchés en mars et en avril.

« Les firmes en agronomie JMP Consultants et Écosphère vont communiquer avec leurs clients. Ils ont ciblé les producteurs dans les secteurs que nous avions priorisés. S’il y a de l’intérêt, nous allons faire un plan d’aménagement. Ça inclut la haie qui protégerait la route et toute forme de haie qui pourrait être intéressante pour eux, que ce soit pour protéger les bâtiments de ferme ou les chemins d’accès », explique madame Hamel.

Collaboration avec les municipalités

ÉCO Mitis, qui assure la coordination du projet, doit aussi s’entendre avec les 16 municipalités de la MRC. Les plus touchées sont Sainte-Luce, Sainte-Flavie, Saint-Octave-de-Métis et Saint-Gabriel. « Nous n’avons pas eu l’accord d’aucune municipalité de manière officielle, mais nous travaillons avec elles et elles ont de l’intérêt. Nous voulons, dans les prochains mois, récolter du financement. Les municipalités les moins touchées sont Métis-sur-Mer et Grand-Métis, mais elles ont toutes des problèmes de poudrerie », indique la directrice d’ÉCO Mitis.

L’implantation d’une haie d’un kilomètre représente des coûts de 16 000 $ et le coût d’entretien sur 30 ans est évalué à 10 000 $. La compensation au producteur est variable selon le projet. « Le MAPAQ finance de 70 à 90 % des frais d’implantation et d’entretien. Le reste du financement devrait venir du ministère des Transports du Québec, des municipalités et de la MRC. Leur vision est de protéger les routes », affirme Marie-Claude Hamel.

La directrice d’ÉCO Mitis mise évidemment sur les bienfaits environnementaux de ces haies brise-vent. « C’est un projet rassembleur et ça répond à plus d’un besoin. Nous n’allons pas seulement planter une sorte d’arbre ou d’arbuste. Il y a un minimum d’espèces que nous devons avoir pour répondre aux demandes du MAPAQ. Ça va aussi séquestrer du carbone. Il y a un projet de créer une bourse carbone au Bas-Saint-Laurent qu’ÉCO Mitis mènerait », dit-elle.

Commentaires

16 mars 2021

Alain Tessier, urbaniste émérite

Excellente initiative qui, je l’espère, sera imitée dans la MRC de Rimouski-Neigette et tout particulièrement dans les limites de Rimouski le long de ses chemins de rang qui sont si souvent balayés par les grands vents et les poudreries d’hiver. Outre un meilleur contrôle de l’enneigement de ces chemins, ces haies brise-vent contribueraient à embellir le paysage, à capturer le carbone et à réduire, en été, l’impact de l’érosion et de l’assèchement des sol par lèvent.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média