Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

14 mars 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

De la nage artistique virtuelle pour des athlètes de Rimouski

FAIRE DU SPORT DIFFÉREMMENT

Des nageuses artistiques du club Vivelo participeront à une compétition virtuelle.

©Photo Gracieuseté

Des nageuses artistiques du club Vivelo participeront à une compétition virtuelle.

Des nageuses artistiques du club Vivelo de Rimouski participeront, le 20 et le 21 mars, à une compétition provinciale entièrement virtuelle. Une façon pour elles de garder la forme malgré les restrictions liées à la pandémie.

Vingt-cinq athlètes de 9 à 17 ans demeurent actives en s’entraînant en ligne en vue de leur première compétition virtuelle. Elles pourront démontrer leur maîtrise de différentes figures en direct de leur maison.

« Tout au long de la pandémie, Natation artistique Québec a été une fédération assez active. Elle offrait des entraînements virtuels. Au niveau international, comme c’est une année préolympique, il y a eu des compétitions virtuelles pour certaines qualifications. La fédération s’est donc inspirée de ça », affirme l’entraîneuse-chef du club Vivelo, Valérie Hudon.

Deux catégories d’athlètes participeront à la compétition. Les nageuses du sport-études, qui sont de niveau secondaire, ont continué d’avoir accès à une piscine dans les derniers mois. Leurs performances seront filmées et envoyées. Des juges de la fédération québécoise évalueront les prestations.

« Elles feront les épreuves que l’on voit habituellement. Comme elles doivent être à plus de deux mètres, même dans l’eau, elles ont fait une routine d’habiletés individuellement. Leurs activités seront préenregistrées. Nous aurons un lien la journée de la compétition pour voir toutes les vidéos », explique Valérie Hudon.

Les plus jeunes nageuses - de niveau primaire -, qui ne font pas partie du sport-études, pourront aussi être de la compétition de manière virtuelle via la plateforme Zoom. « Elles auront aussi des épreuves de flexibilité, une routine d’habiletés et au lieu de faire un relais de nage synchronisée, elles feront un relais de corde à danser. Tout se fait à l’extérieur de l’eau de leur maison. Ce sont toutes des choses qui font travailler leur coordination et leur cardio », mentionne madame Hudon.

Les athlètes du club Vivelo qui participent à cette compétition sont heureuses de pouvoir continuer à pratiquer leur sport, selon l’entraîneuse-chef. « C’est motivant pour elles. Quand nous avons été en zone rouge, elles n’avaient plus accès à la piscine et ça a fait mal. Comme ce sont des jeunes, nous voulions les garder accrochées au sport parce que c’est notre relève », dit-elle.

« Les entraîneuses ont été très ingénieuses en continuant de faire des entraînements. En arrivant avec un défi comme ça, leurs entraînements deviennent plus significatifs », ajoute Valérie Hudon.

Campagnes de financement

Avec l’optimisme d’un retour complet de son sport prochainement, le club Vivelo lance deux campagnes de financement. Les besoins sont encore plus importants qu’à l’habitude après cette année particulière.

« Avec la COVID, nous avons diminué le nombre de personnes dans l’eau. Nous avons eu des restrictions. Nous avons des coûts et comme il y a moins de personnes dans l’eau, le montant est plus élevé. Ça nous permet donc de continuer à leur offrir des inscriptions à des prix raisonnables », indique madame Hudon.

Il est possible d’encourager les nageuses artistiques du club Vivelo en se procurant les jus biologiques et sans gaspillage alimentaire Loop. Le club a également conclu un partenariat avec l’entreprise rimouskoise Chapeau Moustache qui lui a créé un café, le « Barracuda », qui est aussi le nom d’une figure en nage synchronisée.

Les détails sont sur la page Facebook « Club Vivelo de Rimouski ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média