Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économie

Retour

30 mars 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Prix du bois : plusieurs inquiétudes chez les producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent

Foret_privee

©Archives

Les producteurs forestiers privés ne profiteraient pas de la hausse du prix des matériaux de construction.

Les groupements forestiers du Bas-Saint-Laurent s’unissent pour trouver la meilleure solution afin que les producteurs de la région obtiennent un meilleur prix pour leur bois de sciage résineux.

Au cours des derniers mois, les consommateurs ont vu une hausse importante du prix des matériaux de construction. Or, les producteurs forestiers privés n’ont pas bénéficié de cette situation, le prix obtenu pour leur bois de sciage résineux étant demeuré pratiquement le même, peut-on lire dans un communiqué de presse de la Fédération des groupements forestiers du Bas-Saint-Laurent.

« Nous sommes payés le même prix qu’en 2005 pour nos bois de sciage résineux alors que les prix du bois d’oeuvre sont près du double de cette époque. De plus, il faut considérer qu’il y a eu de l’inflation depuis ce temps. Les producteurs forestiers ne reçoivent donc pas un prix équitable pour leur bois de sciage résineux », explique le président de la Fédération, Pierre Sirois.

Par ailleurs, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs aurait récemment informé les intervenants régionaux qu’un volume de 200 000 m3 de résineux, en surplus de la possibilité forestière, serait disponible dans la forêt publique bas-laurentienne afin de récupérer les forêts dévastées par la tordeuse des bourgeons de l’épinette.

« On craint que cela amène une baisse de la demande pour le bois de la forêt privée et que cela ait une incidence sur le prix payé aux producteurs », ajoute Pierre Sirois.

La Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier prévoit que l’industrie de la transformation doit d’abord s’approvisionner en forêt privée et compléter son approvisionnement en forêt publique. Le président affirme que c’est plutôt l’inverse qui se produit dans la réalité, l’industrie complétant son approvisionnement avec le bois des forêts privées. Cela n’est pas de nature à favoriser l’obtention d’un prix juste pour les producteurs privés, dit-il.

Commentaires

31 mars 2021

jacques cote

Bye Et Un Gros Mercie .pOUR VOS COMMENTAIRE IL FAUT TOUS SE MOBILISER C,EST UNE URGENCE . .Demarons Ensemble Une Petitions C,est Une Urgence De Proceder

31 mars 2021

jacques cote

Mobilisons Nous Une Petition Ca .Presse

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média