Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

06 avril 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un couple de La Mitis invite la population au jardinage

PARTAGE DE SEMENCES

Une armoire à graines vient d’être installée dans l’entrée de la bibliothèque de Mont-Joli.

©Photo Gracieuseté

Une armoire à graines vient d’être installée dans l’entrée de la bibliothèque de Mont-Joli.

Une armoire contenant des semences a récemment été installée à Mont-Joli pour favoriser le partage entre les amateurs de jardinage de La Mitis et pour accroître la résilience alimentaire.

Une armoire à graines a été créée par Marie-Phare Boucher et Kevin Gaudreau. Les deux citoyens de La Mitis sont passionnés de jardinage.

« L’idée m’est venue avec les croque-livres que nous avons dans la région. Comme il me restait des graines, je voulais les mettre dans un croque-livres, mais ils ont été retirés à cause de la pandémie. Finalement, nous avons décidé, une fin de semaine, de monter l’armoire avec des matériaux que nous avions déjà », indique Marie-Phare Boucher.

L’armoire a finalement été installée dans l’entrée de la bibliothèque de Mont-Joli. Elle contient des semences de différents légumes.

« C’est une bibliothèque communautaire. Les gens peuvent prendre ce dont ils ont besoin et ils peuvent les planter chez eux. Pour aider au bon roulement, nous suggérons aux gens de rapporter d’autres graines ou de faire des dons. Il y a une petite boîte de dons pour nous permettre de renflouer avec une plus grande diversité de semences », explique Kevin Gaudreau.

La page Facebook « L’Armoire à graines » permet aux jardiniers amateurs d’échanger et de poser des questions. « Je veux pouvoir le dire aux gens quand nous avons un nouvel arrivage de graines pour que les gens ne se déplacent pas pour rien. Si les gens veulent quelque chose de particulier, ils seront au courant et ils pourront le demander », mentionne madame Boucher.

« Il y a une belle réponse jusqu’à maintenant. Les gens avec qui nous parlons sont heureux et contents. Tout le monde n’a peut-être pas les moyens d’acheter des semences. Nous nous sommes dit que cette initiative-là permettrait à une plus grande proportion de la population de le faire », ajoute l’autre initiateur du projet.

Un intérêt grandissant

Kevin Gaudreau est propriétaire d’une petite entreprise en permaculture, PermaUrbain. Depuis l’an dernier, il remarque une augmentation de l’intérêt envers le jardinage.

« Avec la pandémie, les gens ont pris conscience de l’importance de bien s’alimenter et de le faire localement. Ils ont repris contact avec la terre. Il y a un intérêt à faire pousser ses propres légumes et les gens se rendent compte que c’est simple. Ça a été la folie l’été dernier et il y a encore un fort engouement ce printemps », souligne-t-il.

Selon monsieur Gaudreau, il y a possibilité de faire du bon jardinage, même en milieu urbain. « À une certaine époque, tout le monde avait son jardin, même en ville, et ça s’est perdu. Je pense que nous sommes en train d’y revenir. C’est notamment pour ça qu’est née L’Armoire à graines », dit-il.

Des formations virtuelles ou en personne seront offertes dans les prochains mois sur la récolte et la conservation de semences.

Commentaires

8 avril 2021

Daniel Bérubé

Toute mes félicitations à Marie-Phare et Kevin, l'idée est des plus merveilleuse et démontre encore une fois la chance que nous avons, dans la Mitis, de retrouver une ouverture collective semblable apportant à notre région un endroit où il fait si bon vivre... Merci pour votre temps consacré à de tel projets, ce temps qui vous est aussi sûrement très précieux, mais où vous trouvez quand même des moment, des lieux, pour y semer... l'amour du prochain ! Chapeau !

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média