Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 avril 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Un nouveau centenaire à Rimouski

MARIÉ PENDANT 74 ANS

Ludger Bélanger, de Sainte-Narcisse-de-Rimouski, aura 100 ans le 17 avril. On peut l’apercevoir aux côtés de sa regrettée conjointe dans cette photo datant de 2018.

©Photo Gracieuseté

Ludger Bélanger, de Saint-Narcisse-de-Rimouski, aura 100 ans le 17 avril. On peut l’apercevoir aux côtés de sa regrettée conjointe dans cette photo datant de 2018.

Un homme de Saint-Narcisse-de-Rimouski célébrera bientôt son 100e anniversaire. Ludger Bélanger est toujours lucide et vif d’esprit. Il a accepté de dévoiler ses secrets pour se rendre à un âge aussi vénérable.

Ludger Bélanger est né le 17 avril 1921 à Saint-Anaclet. Il habite présentement au CHSLD de Rimouski, mais a passé la plus grande partie de sa vie à Saint-Narcisse avec sa femme Madeleine Soucy. Le couple a été marié pendant 74 ans.

Le dernier souhait de monsieur Bélanger était d’aller rejoindre sa conjointe au CHSLD, mais elle est malheureusement décédée en novembre dernier à l’âge de 94 ans avant qu’il s’y installe. Le couple compte 7 enfants, 11 petits-enfants et 17 arrière-petits-enfants. Un 18e naîtra prochainement. « Je ne pensais jamais vivre aussi vieux! ».

Ludger Bélanger n’a aucun problème de santé, mais commence à sentir le poids de la vieillesse

« Il faut faire attention et prendre soin de nous. Il faut aussi respecter ses limites », dit-il.

L’homme de Saint-Narcisse-de-Rimouski a vécu des épreuves plus difficiles au cours des 100 dernières années. La plus marquante est la perte de son fils aîné, Gilles, mort d’une maladie grave à l’âge de 20 ans en 1969. Il est très difficile, dit-il, pour un parent de survivre à son enfant. « C’est dur à prendre », exprime-t-il.

En 1942, monsieur Bélanger a subi une importante blessure au dos. Deux de ses vertèbres ont été brisées avec un abcès qui s’est localisé en dessous d’une des deux. Il a dû être opéré à Québec et rester au lit 40 jours sans bouger. L’opération a été un succès et il a suivi les recommandations de son médecin, soit de prendre de la cassonade diluée dans de l’huile de foie de morue chaque jour pendant un an.

Le Rimouskois trouve difficile le confinement et a hâte que la pandémie soit terminée. « C’est une guerre sans fusils », image-t-il.

Un travailleur manuel

Ludger Bélanger a d’abord été travailleur agricole. En 1953, il est devenu gérant de la coopérative agricole de Saint-Narcisse. Il a par la suite été propriétaire de l’entreprise entre 1963 et 1968. Lorsqu’il était gérant et propriétaire de la coopérative, plusieurs personnes venaient le voir pour jaser et passer le temps ce qui l’empêchait de travailler. Il avait donc pris l’habitude de faire semblant de dormir dans sa chaise. Les gens partaient et il pouvait recommencer à vaquer à ses occupations.

Habile de ses mains, monsieur Bélanger a appris la soudure, un métier qu’il a exercé pendant une dizaine d’années à Montréal. Il a terminé son parcours professionnel comme ouvrier et ébéniste. « Il faut prendre les choses une journée à la fois, essayer de ne pas trop s’en faire avec la vie et rester soi-même », mentionne celui qui a été maire de Saint-Narcisse de 1961 à 1965.

Pour s’occuper, l’homme qui aura bientôt 100 ans aime regarder des émissions sportives à la télévision. Il est un grand partisan des Canadiens de Montréal et un amateur de politique. Monsieur Bélanger aime les fêtes de famille et déguster, à l’occasion, un petit gin avec de l’eau chaude et du sucre.

Commentaires

8 avril 2021

Régis Sirois

Tellement vraie c'est un grand homme je me souvient du temps que j'étais jeune j'habitais à St Narcisse nous avion une terre et je me souvient on allais à la coop pour faire moudre le grain pour la moulée et le grain ...ect. que de beau souvenir je connais principalement son fils Jacques et Johanne salutation et longue vie à M Bélanger.

8 avril 2021

Gilles Roy

Quel Monsieur ce cher m. Bélanger, j'étais jeune et il ne cessait de m'impressionner, toujours en train de faire quelque travaux à la meunerie, très gentil Monsieur, bravo pour son centenaire. Gilles Roy à Gonzague.

8 avril 2021

Micheline Landry

Bon centième anniversaire M. Bélanger, je connais bien Jacques et Johanne, salutation et longue vie M. Belanger

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média