Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

07 avril 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Une famille rimouskoise a besoin d’aide

À L’HÔTEL DEPUIS DEUX MOIS

La famille Coulombe-Delem vit présentement une situation difficile.

©Photo Gracieuseté 5M photographie

La famille Coulombe-Delem vit présentement une situation difficile.

Une famille de Rimouski vit l’enfer depuis le début de l’automne. Après une intoxication sévère aux mycotoxines, les cinq membres ont dû quitter leur maison et tout laisser derrière. Une collecte de fonds a été lancée pour leur venir en aide.

Isabelle Delem et Sébastien Coulombe vivent dans une chambre d’hôtel avec leurs trois enfants de 15, de 11 et de 8 ans depuis deux mois. Leur calvaire a commencé en septembre. « Il y a trois ans, nous avons installé un plancher au sous-sol. De la moisissure s’est développée sous le plancher. Nous aurions dû mettre une membrane, mais nous avons été mal informés », explique Isabelle Delem.

C’est lorsque l’aînée de la famille, dont la chambre était au sous-sol, a commencé à se plaindre de nausées et d’étourdissements que l’alarme a sonné. « Mon conjoint a regardé sous le plancher et a découvert de la moisissure. Nous avons nettoyé nous-mêmes et nous n’aurions pas dû. Nous avons envoyé des spores partout dans la maison. En septembre, nous avons commencé à tous avoir des problèmes de santé », mentionne la mère de famille.

Après de nombreuses consultations médicales avec des spécialistes, personne ne trouvait le problème.

« Au départ, nous avions des problèmes qui n’étaient pas du tout respiratoires. C’était des troubles neurologiques, des difficultés de concentration, des tremblements et des problèmes gastro-intestinaux. Je vivais un cauchemar. Pour une maman, c’est un sentiment d’impuissance », raconte madame Delem.

C’est finalement à la suite de prélèvements d’échantillons d’airs que la famille a réalisé que les taux de moisissure dans la maison étaient extrêmement élevés.

« Nous étions intoxiqués, c’était comme un empoisonnement. La moisissure, c’est beaucoup plus que des problèmes respiratoires. Nous sommes maintenant suivis par des spécialistes en médecine environnementale à Montréal depuis le début février », indique la Rimouskoise.

Lorsque le verdict est tombé, la famille a dû se débarrasser de tout ce qui était poreux, les vêtements, les matelas et les livres. « Nous sommes allés au-delà de ça, nous avons jeté tous les jouets des enfants et certains meubles. Nous avons jeté les trois quarts de tout ce que nous avions », souligne la mère de famille.

En raison de la pandémie, la famille n’a pas pu se relocaliser chez des amis ou de la famille et a eu de la difficulté à se trouver un logement. Elle s’est donc installée à l’hôtel et vit dans une chambre depuis deux mois.

« La pandémie a compliqué beaucoup la situation. Les restaurants étaient fermés. Mon conjoint allait chez sa mère qui avait droit à un visiteur pour nous faire à déjeuner avec une glacière et il revenait dans la chambre. Nous faisions la vaisselle dans le lavabo. J’ai un enfant autiste et un autre qui a une déficience intellectuelle. Ils ont besoin de stabilité », affirme madame Delem.

La famille Delem-Coulombe a remis sa maison à neuf et l’a décontaminée avec des travaux de plusieurs milliers de dollars. Elle souhaite maintenant la vendre pour repartir à zéro dans une autre maison. La campagne GoFundMe « Sinistrés en temps de COVID » a été lancée par une amie de la famille pour l’aider à rembourser les coûts et à racheter tout ce qui a été jeté. Les assurances ne couvrent pas les dommages. En date de ce matin, plus de 16 500 $ ont été amassés sur un objectif de 15 000 $.

« Ça nous touche vraiment beaucoup de voir la générosité de gens. Il y a plusieurs personnes que je ne connais pas et qui ont donné. Je les remercie grandement », conclut Isabelle Delem.

Commentaires

7 avril 2021

Steeve

Cette histoire est bouleversante et incroyable. Bon courage et bonne chance dans votre nouveau départ.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média