Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

14 avril 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des étudiantes de l’UQAR veulent aider leur communauté

ENGAGEMENT SOCIAL

Les quatre membres du comité soutien à la communauté de l’UQAR, Sandrine Dubé (en haut à gauche), Maude Roy (en haut à droite), Sandrine Gagnon (en bas à gauche) et Elie-Jeanne Lalonde (en bas à droite).

©Photo Gracieuseté

Les quatre membres du comité soutien à la communauté de l’UQAR, Sandrine Dubé (en haut à gauche), Maude Roy (en haut à droite), Sandrine Gagnon (en bas à gauche) et Elie-Jeanne Lalonde (en bas à droite).

Quatre étudiantes en travail social à l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) ont décidé de former un comité pour aider la communauté. Elles organisent une première campagne de sociofinancement pour le Centre femmes de La Mitis.

Le comité soutien à la communauté a été créé en janvier. Des étudiantes en travail social voulaient organiser une collecte de fonds pour un organisme communautaire. Elles ont finalement décidé de mettre sur pied un comité.

« C’est un sous-comité de notre association étudiante. Nous voulons poser des actions pour aider la communauté. Ça peut être une campagne de sociofinancement ou diverses actions. Nous voulons que ça perdure, que ce ne soit pas juste une activité », indique la responsable aux communications du comité soutien à la communauté, Sandrine Gagnon.

Les quatre jeunes femmes ont notamment créé le comité en raison des difficultés engendrées par la pandémie pour les organismes communautaires.

« Il y a l’enjeu du sous-financement des organismes communautaires qui nous touche. Nous étudions en travail social. L’aspect communautaire est très important. Nous sommes plusieurs étudiants qui travaillons dans le communautaire en même temps qu’on fait notre baccalauréat. Nous sommes très soucieux de ces enjeux-là. Nous ressentons la mission d’aider les autres », mentionne madame Gagnon.

Comme première activité de financement, les quatre étudiantes du comité ont choisi d’encourager le Centre femmes de La Mitis. Une collecte de fonds en ligne se poursuit jusqu’au 2 mai. L’objectif est d’amasser 1 000 $.

« Nous avons sondé les étudiants en travail social. Nous avons proposé des organismes qui nous touchaient. Le Centre femmes de La Mitis a récolté le plus de votes. Au départ, nous l’avions choisi pour des enjeux féministes étant donné que nous sommes toutes des femmes. Nous trouvions aussi que cet organisme est très engagé dans sa communauté et qu’il se démarque », explique Sandrine Gagnon.

L’argent amassé permettra de couvrir les frais de garde d’enfants et de déplacements des utilisatrices du centre.

« Le territoire est vaste pour venir en aide aux femmes. Elles peuvent venir de loin et parfois elles n’ont pas d’automobile. Nous voulons rendre ça accessible. Nous allons remettre un montant, mais les responsables du centre ont décidé de faire perdurer ce service. Elles vont continuer de mettre des fonds dans ce projet. Ça fait longtemps qu’elles voulaient offrir ça et notre campagne a donné le petit coup qu’il fallait », affirme la porte-parole du comité soutien à la communauté.

Il est possible d’appuyer la campagne de sociofinancement en visitant la plateforme La Ruche au www.laruchequebec.com/centre-femmes.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média