Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

15 avril 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Grand retour du Marchethon de la dignité 100 % virtuel au printemps

COLLECTE DE FONDS

Gilles Banville, Banque Nationale, Diane Berger, représentante des familles, Mikael Santerre, Banque Nationale et Paule Côté, directrice générale de la Maison Marie-Élisabeth, lors du lancement du 14e Marchethon.

©Photo Gracieuseté Maison Marie-Élisabeth

Gilles Banville, Banque Nationale; Diane Berger, représentante des familles; Mikael Santerre, Banque Nationale; et Paule Côté, directrice générale de la Maison Marie-Élisabeth, lors du lancement du 14e Marchethon.

Le Marchethon de la dignité présenté depuis 14 ans par la Maison Marie-Élisabeth (MMÉ) conservera, en 2021, la même formule virtuelle que l’année précédente et il sera possible d’y participer du 11 au 16 mai.

La directrice générale de la MMÉ, Paule Côté, en a fait l’annonce aujourd'hui en précisant que cet événement accueillera de nouveau 50 ambassadeurs qui s’engagent à amasser un minimum de 1 250 $ chacun pour la Fondation Maison Marie-Élisabeth. 

« Présenté à l’automne en 2020, nous voulions cette année le ramener à sa période habituelle qui correspond à la Semaine nationale des soins palliatifs, au mois de mai. Nos ambassadeurs sont des personnalités bien connues de Rimouski, il reste quelques places à combler, explique Paule Côté. J’invite la population à suivre notre lancement en direct sur la page Facebook de la Maison Marie-Élisabeth, le 11 mai. »

Les coprésidents d’honneur Mikael Santerre, banquier personnel, gestion personnalisée, et Gilles Banville, planificateur financier à la Banque Nationale, rappellent que la région a la chance d’avoir ce service.

« Pour assurer les soins et services gratuits à la population, nous devons amasser des dons chaque année. Nos 50 ambassadeurs ont pour objectif cette fois-ci de récolter un montant de 75 000 $ pour la pérennité de la Maison Marie-Élisabeth et la gratuité des soins qui y sont prodigués. On invite la population à offrir son appui à la Fondation afin d’atteindre notre but. »

Diane Berger, dont la mère est décédée à l’automne 2020 à la Maison Marie-Élisabeth, a témoigné de l’expérience vécue par elle et sa sœur Carole alors qu’elles accompagnaient leur mère de 87 ans à son dernier domicile.

« Ma mère Oliva y a passé un séjour dans l’harmonie et la dignité grâce au personnel et aux bénévoles de la Maison Marie Élisabeth. C’était sa dernière demeure, nous la savions en sécurité entre les mains de gens bienveillants en plus d’un espace intime pour passer de précieux moments avec elle », exprime Mme Berger.

« Avec le beau temps, nous souhaitons que tous les gens sortent marcher pour leur Maison! Il ne s’agit pas nécessairement de faire les cinq kilomètres du parcours traditionnel au complet. On peut simplement faire une petite promenade en famille rapprochée. Nous souhaitons que les gens sortent, qu’ils bougent, que ça leur fasse du bien et qu’ils aient une petite pensée pour leur maison de soins palliatifs. Nous souhaitons aussi les voir en photo ou en vidéo sur notre page Facebook », de préciser Mme Côté.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média