Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

19 avril 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

La saison de l’école de ski Mouski Nordique se termine sous le sceau du 25e anniversaire

HISTORIQUE

Vingt-cinq ans après ses débuts, des parents bénévoles continuent à promouvoir le ski de fond et travaillent à améliorer le fonctionnement de l’école et l’équipe de compétition. Dans la photo, l’équipe de développement Mouski.

©Photo Gracieuseté

Vingt-cinq ans après ses débuts, des parents bénévoles continuent à promouvoir le ski de fond et travaillent à améliorer le fonctionnement de l’école et de l’équipe de compétition. Dans la photo, l’équipe de développement Mouski.

L’école de ski Mouski Nordique a vu le jour en 1996 à l’initiative de Gaétan Marchand, entraîneur de la première équipe de compétition (le Pentagone Mouski), avec la collaboration de Paul Côté et sa conjointe Hélène Goulet. Soulignons également le travail de nombreux bénévoles au fil du temps.

Après 25 ans d’existence, la région de Rimouski peut compter à la fois sur une école de ski de fond de 70 jeunes ainsi que sur une équipe de compétition de renom formée de 18 fondeurs. Outre une équipe de compétition qui ne comptait qu’une dizaine d’adolescents et de jeunes adultes à l’époque, il n’y avait aucune activité structurée pour les plus jeunes.

Le lancement de cette école, basée sur le programme Jackrabbit de Ski de fond Canada, avait ainsi pour objectif de former la relève en ski de fond à Rimouski et de contribuer à intéresser davantage de jeunes à ce sport. Dans un document qui relate l’historique de l’école de ski Mouski Nordique, on peut lire ceci :

« Les activités de ce club ont débuté en janvier 1996 au parc Beauséjour grâce à une entente avec la Ville de Rimouski. La ville donnait alors accès au pavillon du parc et traçait gracieusement les pistes en fonction des besoins des skieurs. Lors de la première saison, l’école reposait sur trois animateurs Jackrabbit, soit Diane Chayer, Hélène Goulet et Paul Côté. Elle comptait alors huit jeunes âgés de 4 à 10 ans. Dès 1997, plusieurs jeunes animateurs Jackrabbit ont été recrutés. Le nombre d’inscriptions a par ailleurs augmenté significativement grâce à du bouche-à-oreille. Cette hausse a été accompagnée de l’arrivée de nouvelles familles et de nouveaux parents bénévoles qui se sont impliqués pendant plusieurs années. »

Après trois saisons (1996, 1997 et 1998) au parc Beauséjour, l’école a poursuivi ses activités à la station Val-Neigette de 1999 à 2001.

« Le gain en popularité de l’école fut tel qu’il y avait à partir des années 2000 plus d’une cinquantaine d’inscriptions par année. Faute d’un nombre suffisant d’animateurs, des inscriptions ont d’ailleurs dû être refusées à certaines occasions. C’est en 2002, au moment de la création de la Coopérative Mouski, que l’école de ski a élu domicile au Centre plein air Mouski, au plus grand bonheur de tous », précise notre collaboratrice aux communications, Isabelle Tremblay.

Dès 2002, l’équipe a pris part à différentes compétitions régionales (Rimouski, Dégelis, région de Québec et Charlo au Nouveau-Brunswick). Ainsi, depuis 2003, de jeunes membres de l’équipe de compétition participent année après année à des compétitions régionales, provinciales et nationales, dont les Jeux du Québec, le circuit de la Coupe Québec et les championnats canadiens.

En 2011, Daniel Guay, Francis Roy et Franck Michel, accompagnés d’un comité, ont donné à l’école de ski le nom de Mouski Nordique et le statut légal que nous lui connaissons aujourd’hui. À la suite de nombreux succès cumulés au fil des ans, l’équipe de compétition a remporté quatre distinctions nationales remises par la fédération canadienne (Nordiq Canada), dont trois pour la saison 2019-2020.

« Cette année, comme la neige a fondu assez rapidement, les jeunes continuent à s’entraîner en faisant du ski à roulettes, ce qui leur permet de pratiquer leur technique de ski après la saison régulière. Avec les restrictions de la COVID-19, il n’y aura pas d’activités spéciales cette année pour marquer ce 25e anniversaire, on se reprendra plutôt au 30e », commente Isabelle Tremblay.

« On voulait tout de même souligner cette étape importante de l’école de ski Mouski Nordique et rappeler son évolution au cours des dernières années sans oublier le soutien indéfectible des bénévoles et commanditaires pendant toutes ces années. Mention spéciale aussi à la Coopérative Mouski pour sa contribution depuis 2002 à l’entretien du chalet, le traçage des pistes et l’organisation de compétitions régionales et provinciales. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média