Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

26 avril 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

« Le Bas-Saint-Laurent ne se dirige pas dans la bonne direction » - Dr Sylvain Leduc

MISE À JOUR DE LA SANTÉ PUBLIQUE

Sylvain Leduc

©Photo Dominique Fortier - L'Avantage Rimouski

Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique au CISSS du Bas-Saint-Laurent.

La moyenne d’incidence de la COVID-19 au cours des sept derniers jours au Bas-Saint-Laurent dépasse la moyenne nationale et le Dr Sylvain Leduc, directeur de la santé publique au CISSS du Bas-Saint-Laurent, s’en inquiète alors que la région était sous cette moyenne du Québec.

« En ce moment, ce n’est pas une bonne idée d’aller visiter une personne qu’on aime ou qui nous invite à aller la visiter parce qu’on ne l’a pas vue depuis longtemps. »

« Actuellement, la moyenne au Québec diminue graduellement alors que c’est l’inverse au Bas-Saint-Laurent. On est sur une lancée et c’est notre responsabilité en santé publique d’informer la population de cette situation-là pour qu’on puisse collectivement reprendre le contrôle de notre destinée », précise le Dr Leduc.

Au cours de la dernière fin de semaine, 82 cas de COVID-19 ont été observés dans la région par la santé publique, témoignant d’une activité très élevée. À cela s’ajoutent 29 nouveaux cas au bilan d’aujourd’hui sans compter les nombreux cas entrés après 16 h dimanche et qui seront compilés au bilan livré mardi. La MRC de Rimouski-Neigette enregistre à elle seule 13 nouvelles infections.

« Ce virus est très présent dans notre communauté, la transmission communautaire est très élevée et comme nous avons des déplacements parmi la population, cela amène à la vigilance. On ne peut pas considérer que ce problème est celui des autres », commente le Dr Leduc qui invite la population à poursuivre ses efforts pour enrayer ce virus.

« En ce moment, ces statistiques ne sont pas favorables. Celles du dernier mois s’ajoutant aux 82 cas de la fin de semaine, ça entraîne des perturbations nombreuses et importantes sur le fonctionnement de nos écoles et les services de garde de notre région. Il y a aussi des perturbations dans notre façon de dispenser des soins. Quatre hospitalisations supplémentaires en lien avec la COVID à Rimouski aujourd’hui, dont trois aux soins intensifs, c’est notre plus haut total (12) atteint à ce jour. On doit s’attendre à des jours plus difficiles. »

Au travail, la santé publique rappelle l’importance de porter le masque. Et si on a des symptômes, elle recommande de ne pas tarder à consulter et à prendre un rendez-vous pour un examen de dépistage. « Malheureusement, trop de personnes tardent à le faire croyant peut-être à tort que c’est un rhume ou d’autres problèmes de santé (maux de gorge, frissons, myalgie, fièvre, toux, perte d’odorat ou de goût). Un seul de ces symptômes devrait vous alerter », insiste le directeur de la santé publique.

En ce moment, les efforts de vaccination ont permis d’atteindre 35 % de la population du Bas-Saint-Laurent (33 % au Québec). Des plages de vaccination sont encore disponibles pour les gens âgés de 60 à 69 ans ainsi que pour les personnes souffrant de maladies chroniques.

Commentaires

26 avril 2021

Ginette Caron

Toujours un bon encouragement de ce bon Doc! Quand la moitié du Bas St-Laurent(En nombre) a du ce sacrifier pour la partie ouest du Bas St-Laurent, vous nous avez pas félicité pour les bons résultats journalier de Rimouski-Neigette. Là un petit égarement et vlant dans les dents. Très bon motivateur!

26 avril 2021

Jasmine Bernier

Je travaille dans le centre d'achat à Rimouski et il n'y a aucun moyen de se faire vacciner.. Je ne comprend pas pourtant nous travaillons au plus grand public et il pique que 60 ans et plus. Qu'est ce qu'il faut faire .... Attendre de l'attraper pour le partager ?? Hé Ho !

30 avril 2021

Élisabeth Langlois

Un petit égarement, madame Caron??? Quand des familles se permettent de mettre la population entière en danger, on parle d'inconscience, d'égoïsme, de manque de respect et non de ''petit égarement''!!!

1 mai 2021

D Joubert

Leduc fait son travail. Il faut plutôt blâmer les imbéciles qui se font des partys de chalet et des rassemblements dans la région, ceux qui ne respectent pas les consignes sanitaires, etc Quoiqu’il en soit, les autoritës devraient élargir l’accès aux vaccins.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média