Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

28 avril 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Maïté Blanchette Vézina devient directrice de Centraide Bas-Saint-Laurent

AIDER LA COMMUNAUTÉ

Maïté Blanchette Vézina

©Photo Gracieuseté

Après environ quatre ans à la mairie de Sainte-Luce, Maïté Blanchette Vézina quitte son poste pour devenir directrice à Centraide Bas-Laurent.

La mairesse de Sainte-Luce, Maïté Blanchette Vézina, a quitté son poste pour relever un nouveau défi professionnel. Elle devient la directrice régionale de Centraide Bas-Saint-Laurent.

Habitée par le désir d’aider les gens les plus vulnérables, Maïté Blanchette Vézina poursuit son chemin professionnel avec Centraide. « Je suis une fille de valeurs dans la vie et Centraide est un organisme qui cadre avec mes valeurs. Le développement social que Centraide fait est aligné avec mon besoin de faire du développement pour la communauté. C’est un organisme qui fait du bien et qui diminue les inégalités », affirme-t-elle.

Madame Blanchette Vézina avait été ambassadrice de la campagne de collecte de dons de Centraide Bas-Saint-Laurent, en 2020. « Ça m’a permis de voir tout le bien que l’on peut faire en étant engagé avec Centraide. J’avais envie de continuer à contribuer en amenant mes forces pour pousser l’organisme encore plus loin. Surtout avec la pandémie, nous constatons qu’il y a des besoins qui ne sont pas comblés par le gouvernement. Centraide vient pallier le financement de certains organismes », dit-elle.

Centraide Bas-Saint-Laurent vient en aide à 55 organismes et projets qui luttent contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Depuis quelques années, l’organisation est affiliée à Centraide Québec et Chaudière-Appalaches. 

« J’ai envie de faire le pont dans cette fusion et m’assurer que l’on couvre l’ensemble du territoire du Bas-Saint-Laurent. J’ai envie qu’on aille rejoindre toute la communauté pour favoriser le développement social. Il y a aussi un besoin de communication pour faire comprendre que malgré la fusion, l’argent de Centraide Bas-Saint-Laurent reste dans la région », explique la nouvelle directrice.

Centraide Bas-Saint-Laurent compte présentement trois employés. Maïté Blanchette Vézina aimerait agrandir cette équipe pour se rendre à cinq personnes afin d’augmenter la présence sur le territoire.

Départ de la mairie

En acceptant le poste à Centraide Bas-Saint-Laurent, Maïté Blanchette Vézina a dû quitter la mairie de Sainte-Luce. Une décision émotive pour elle, mais elle part avec le sentiment du devoir accompli. « C’est un deuil. J’aurais aimé pouvoir terminer mon mandat, mais c’est rare de pouvoir obtenir ce genre de poste. Je laisse plusieurs belles choses derrière moi, mais elles vont se continuer », mentionne-t-elle.

Madame Blanchette Vézina est malgré tout fière de ce qu’elle a apporté à Sainte-Luce depuis 2017. « Je suis fière de voir le leadership que nous avons amené. Le conseil au complet a amené Sainte-Luce à rayonner plus grand. Il y a un sentiment d’appartenance qui se crée de plus en plus. Nous sommes aussi devenus une référence en matière de transparence et nous avons fait beaucoup de progressisme environnemental », indique-t-elle.

La mairesse sortante s’est établie à Sainte-Luce, en 2013. Originaire de Montmagny, elle a tout de suite adopté le Bas-Saint-Laurent. « Je suis tombée en amour avec la région. J’ai adopté le Bas-Saint-Laurent et je crois que j’ai été adoptée aussi. Je suis bien ancrée dans la communauté et j’ai envie que ça serve à la mission de Centraide et aussi aux organismes que nous aidons », souligne-t-elle.

Maïté Blanchette Vézina a aussi mis son bureau d’avocat sur pause pour l’instant afin de s’investir à 100 % dans son nouveau défi professionnel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média