Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

11 mai 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Courir pour prévenir le suicide

OBJECTIF 1 000 $

Félix Gobeil-Lapointe remettra 5 $ au Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent pour chaque kilomètre couru.

©Photo Gracieuseté

Félix Gobeil-Lapointe remettra 5 $ au Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent pour chaque kilomètre couru.

Félix Gobeil-Lapointe s’est lancé le défi de courir 100 km pendant le mois de mai pour remettre de l’argent au Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent.

Le Rimouskois remettra 5 $ pour chaque kilomètre couru. Il a lancé une campagne GoFundMe afin de récolter l’équivalent du montant et ainsi donner 1 000 $ à l’organisme. « Je suis quelqu’un qui s’entraîne beaucoup. La fermeture des gyms m’affecte et j’ai décidé de me recycler dans d’autres façons de faire du sport. J’ai découvert la course. En plus de mon emploi, je suis entraîneur dans un gym. J’aime aider les gens à bouger », affirme Félix Gobeil-Lapointe.

L’année dernière, le culturiste Luke Sandoe, l’idole du Rimouskois, s’est suicidé. La nouvelle a été un choc pour lui. C’est pour cette raison qu’il a choisi d’aider le Centre de prévention du suicide et d’intervention de crise du Bas-Saint-Laurent.

« C’est venu me chercher. C’est quelqu’un qui avait l’air super heureux et qui avait l’air de tout avoir pour lui. Je veux faire comprendre aux gens que c’est important d’aller chercher de l’aide psychologique. Il faut prendre ça de la même façon que d’aller voir un entraîneur dans une salle de sport », dit-il.

Félix Gobeil-Lapointe est également exposé à la détresse psychologique dans le cadre de son emploi. Il est répartiteur au 911. « Sachant que mai est le mois de l’activité physique et de la sensibilisation à la santé mentale, je me suis demandé ce que je pourrais faire pour sensibiliser les gens et en même temps donner un coup de main. J’ai donc décidé de courir pour ça. Mon objectif est de 100 kilomètres », mentionne-t-il.

L’homme de 28 ans est un ancien joueur de la ligne d’attaque des Carabins de l’Université de Montréal. « Je suis beaucoup plus spécialisé dans le fait de pousser quelque chose de lourd que de courir. Ça me sort de ma zone de confort », explique-t-il.

Avec son geste, Félix Gobeil-Lapointe veut inciter les gens à bouger pour préserver leur santé mentale et leur santé physique. « Il y a beaucoup d’entreprises et d’organismes qui font des choses. Je veux montrer que ça part de nous comme individu. La prévention du suicide, c’est aussi simple que de demander à quelqu’un avec qui tu travailles comment il va. C’est à nous d’être là les uns pour les autres, surtout en ce moment », exprime-t-il.

Le sportif se laisse jusqu’à la fin du mois de mai pour atteindre son objectif. Il est possible de l’encourager sur la page GoFundMe « Des kilomètres pour la prévention du suicide ».

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média