Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

12 mai 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Les enseignants du Cégep de Rimouski seront en grève demain matin

Tout est en place au Cégep de Rimouski pour le début des cours le 31 août.

©Photo L'Avantage Annie Levasseur

Les enseignants du Cégep de Rimouski tiendront une ligne de piquetage dès 7 h 30 devant l'établissement.

Tout comme leurs collègues un peu partout au Québec, les membres du Syndicat des enseignantes et enseignants du Cégep de Rimouski (SEECR) seront en grève demain matin.

Ils tiendront une ligne de piquetage dès 7 h 30 devant l’établissement d’enseignement, peut-on lire dans un communiqué de presse du SEECR. Cette grève s’inscrit dans la foulée du mandat de grève voté en février dernier par les membres de la Centrale des syndicats du Québec.

Il s’agit d’un deuxième arrêt de travail d’un mandat pouvant aller jusqu’à l’équivalent de cinq jours de grève, s’il n’y a pas de déblocage des offres gouvernementales dans le cadre de la négociation, écrit-on. « Ce n’est pas de gaieté de coeur que nos membres font le choix de la grève, surtout en cette fin d’année scolaire particulièrement difficile, tant pour les profs que pour les étudiantes et les étudiants », indique l’enseignante de littérature et coordonnatrice syndicale, Marie-Josée Boudreau.

« Mais il est de notre devoir de dénoncer le refus du gouvernement Legault de revoir son cadre financier aux tables sectorielles où se négocient nos conditions de travail. Nous proposons depuis près d’un an et demi des solutions à la surcharge de travail et au manque de ressources dans nos cégeps et nous nous heurtons sans cesse à une fin de non-recevoir du Conseil du trésor. »

Selon le syndicat, au contraire de ce qu’affirment le premier ministre François Legault et la présidente du Conseil du trésor Sonia LeBel, aucune avancée notable n’a été perçue, à ce jour, à la table de négociation de l’enseignement collégial.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média