Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

17 mai 2021

Serge Dionne - sdionne@lexismedia.ca

Nathan Ouellet quitte l’Océanic avec fierté et tristesse

QUATRE ANS À RIMOUSKI

Joueur invité par Rimouski en 2017, le capitaine de l’Océanic Nathan Ouellet se dit fier de son parcours.

©Photo Gracieuseté Iften Redjah - FolioPhoto

Joueur invité par Rimouski en 2017, le capitaine de l’Océanic se dit fier de son parcours.

Capitaine de l’Océanic de Rimouski, 64 points et 220 matchs en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Nathan Ouellet accroche ses patins avec le sentiment du devoir accompli.

L’attaquant de 20 ans a disputé, le 11 mai, sa dernière partie au niveau junior dans un revers de 8 à 2 aux dépens des puissants Foreurs de Val-d’Or. Une saison - et une carrière - qui s’est malgré tout terminée sur une bonne note puisque l’Océanic a réussi à causer la surprise au premier tour des séries en prenant la mesure des Cataractes de Shawinigan.

« Ç’a été vraiment une belle année. Du début jusqu’à la fin, je pense qu’on a prouvé qu’on était une équipe qui travaillait fort, même si elle était jeune […] Le plus beau de notre saison, c’est plus que ça avançait mieux que ça allait. On a battu de grosses équipes et la cerise sur le sundae en première ronde en séries a été de sortir la puissance des Cataractes. Et ensuite, en deuxième ronde, les Foreurs étaient juste trop forts pour nous », exprime le hockeyeur natif de Rivière-du-Loup.

« On a perdu je ne sais pas combien de matchs par un but et parfois deux, dont plusieurs dans un filet désert. Après Noël, on a souvent affronté les quatre meilleures équipes de la ligue et on est allés chercher quand même quelques victoires […] C’est probablement pour ça qu’en première ronde en arrivant contre Shawinigan les gars n’ont pas paniqué et ont joué le meilleur hockey qu’ils pouvaient », ajoute-t-il.

Joueur invité par Rimouski en 2017, Ouellet se dit fier de son parcours.

« (Je ressens) beaucoup de fierté, mais aussi beaucoup de tristesse. C’est un gros chapitre de ma vie qui se tourne. J’ai vécu des moments incroyables ici et j’ai rencontré des gens formidables pendant mes quatre années à Rimouski. De tourner la page du jour au lendemain, ce n’est pas facile, mais ça devrait bien aller », souligne l’athlète de 6 pi 1 po et 185 lb.

« Je me rappelle encore, quand je suis arrivé à 17 ans, les 20 ans m’avaient dit d’en profiter parce que ça allait passer extrêmement vite. C’est vraiment vrai et c’est le même message que j’ai dit aux jeunes avant de partir, soit de profiter de chaque instant, car tu te réveilles un matin, tu joues ton dernier match et c’est terminé tu passes à un autre appel. »

À court terme, le capitaine fait une croix sur le hockey. Il souhaite terminer ses études en techniques policières à compter de l’automne prochain, à Rimouski.

« Je veux me concentrer à finir ma technique. Je trouve ça bien, je vais être encore proche des gars et de l’équipe. J’ai créé de beaux liens avec les entraîneurs. Je vais aller au Colisée dans un différent rôle l’automne prochain […] Si je me fais approcher pour rester dans l’entourage de l’équipe, si je peux aider d’une façon ou d’une autre, assurément que je vais accepter. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média