Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

31 mai 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

Suspension du traversier à Rimouski : les élus municipaux se mobilisent

Le catamaran CNM Évolution

©Photo : Charles Lepage - L'Avantage Rimouski

Depuis 1997, le catamaran CNM Évolution effectue la traversée du fleuve Saint-Laurent entre Rimouski et Forestville.

En réaction à l'annonce de la suspension du service de traversier entre Rimouski et Forestville pour la prochaine saison, la Table régionale des éluEs municipaux du Bas-Saint-Laurent (TREMBSL) a adopté à l’unanimité une résolution demandant l’octroi d’une aide d’urgence du gouvernement du Québec.

Radio-Canada révélait récemment que la direction de la traverse a décidé de ne pas mettre à l’eau le CNM Évolution, cet été, en raison de la crainte de connaître une autre saison déficitaire.

« Comme l’ensemble du Québec, le Bas-Saint-Laurent doit profiter de la saison touristique et du déconfinement pour relancer son économie mise à mal par la pandémie. Or, les services de traversier sont essentiels pour la vitalité économique de l’Est-du-Québec. Outre la capacité de transporter des marchandises et les travailleurs et travailleuses rapidement d’une rive à l’autre, le service de traversier entre Rimouski et Forestville contribue de manière importante à l’offre touristique de nos deux régions », a déclaré le président de la TREMBSL, Michel Lagacé.

La région a déjà connu sa part de déboires en matière de transport interrégional, notamment avec la suspension des services d’Air Canada à l’aéroport de Mont-Joli et la menace de suspension des services d’autocar de Keolis Canada, déplore la TREMBSL.

« Nous savons que le gouvernement du Québec travaille actuellement sur sa stratégie de transport maritime, y compris les services de traversier, et que les résultats seront dévoilés sous peu. Nous demandons donc qu’il accorde un financement d’urgence, comme il l’a fait pour le transport par autocar, pour maintenir le service pendant la prochaine saison dans l’attente de solutions plus pérennes », poursuit le maire de Rimouski, Marc Parent.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média