Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

01 juin 2021

Annie Levasseur - alevasseur@lexismedia.ca

Des élèves de Saint-Fabien s’intéressent aux nations autochtones du Québec

TRAVAIL DE RECHERCHE

Les élèves de première et de deuxième secondaire de l’école Écho-des-Montagnes ont participé au projet 11 nations.

©Photo Gracieuseté

Les élèves de première et de deuxième secondaire de l’école Écho-des-Montagnes ont participé au projet 11 nations.

Les 28 élèves de première et de deuxième secondaire de l’école Écho-des-Montagnes de Saint-Fabien ont pu en apprendre davantage sur les 11 nations autochtones du Québec au cours des derniers mois.

Divisés en petits groupes, les élèves avaient un projet de recherche à effectuer sur une nation autochtone du Québec. Un site Internet a également été développé. « Les événements dont nous avons entendu parler dans l’actualité avec la mort de Joyce Echaquan nous ont poussés à aller de l’avant avec ce projet. Si on n’a pas toute l’information, c’est là qu’il peut y avoir un manque de respect et une incompréhension. Nous souhaitons que les jeunes développent une curiosité et un intérêt pour ces communautés », mentionne l’enseignante responsable du projet, Brigitte Parent.

Les quatre enseignants du secondaire de l’école Écho-des-Montagnes ont accompagné leurs élèves. Ils ont voulu inculquer des valeurs d’ouverture et d’acceptation. « Les jeunes ont principalement retenu que les différentes nations sont toutes autour de nous partout au Québec et nous les connaissons très peu. Ils se sont rendu compte qu’ils ne connaissent pas leur langue et leur culture… », relate madame Parent.

Émy Lafrance-Gervais a travaillé sur les Algonquins. Elle connaissait peu ce peuple avant de faire son travail de recherche et s’y intéresse davantage maintenant. « C’était super le fun. J’ai appris qu’ils avaient eu des conflits avec les Européens sur le territoire et qu’ils étaient représentés par des animaux comme la grue, le loup et le huard. J’ai aussi appris des mots en langue algonquine », affirme l'élève de deuxième secondaire.

Benjamin Pigeon a, quant à lui, fait son travail sur le peuple micmac. « J’ai appris qu’ils étaient près de nous. Même s’ils sont proches, nous en connaissons peu sur eux […] J’ai apprécié le fait de connaître plus de choses sur les Autochtones. Je m’y intéressais peu avant et ça m’a permis de m’ouvrir sur eux », dit-il.

Les travaux ont été intégrés aux matières scolaires dès l’automne. Les élèves ont eu droit à un retour dans le temps pour mieux comprendre les enjeux, notamment avec l’enseignant d’histoire de l’école, Félix Lachance. « Je sens qu’il y a une prise de conscience et une ouverture présentement par rapport aux Premières Nations [...] Si nous connaissons mieux ce qui s’est passé dans l’histoire, ça permet de mieux comprendre les conflits qui peuvent arriver et les enjeux de territoire ou de ressources », explique Brigitte Parent.

Le 11 juin sera la « Journée autochtone » à l’école Écho-des-Montagnes. Les élèves assisteront notamment à des conférences virtuelles avec l’actrice Jemmy Echaquan Dubé et le rappeur Samian. Les projets de recherche des élèves peuvent être consultés au www.projet11nations.com.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média