Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

03 juin 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

CPE : le Cégep de Rimouski offrira un programme pour répondre au manque de main-d’œuvre

0121cpe

La prochaine cohorte du programme prévoit un horaire adapté à la situation avec quatre jours de formation en mode virtuel pour une journée travaillée en centre de la petite enfance.

Face à la pénurie de main-d’oeuvre dans le domaine de l’éducation à l’enfance, le Cégep de Rimouski et ses collaborateurs se mobilisent afin d’offrir une formation qui répond aux besoins des CPE et des étudiants.

Dès le 8 septembre, il sera possible d’étudier et de travailler dans le domaine de la petite enfance, grâce au programme de techniques d’éducation à l’enfance. La prochaine cohorte du programme prévoit un horaire adapté à la situation avec quatre jours de formation en mode virtuel pour une journée travaillée en centre de la petite enfance, peut-on lire dans un communiqué de presse du Cégep de Rimouski.

Cette formule renouvelée permet à la fois aux étudiants d’être rapidement plongés dans l’univers des tout-petits et dans leur milieu de travail, et aux organisations de bénéficier de personnel supplémentaire pour pallier le manque de main-d’œuvre. La formation continue facilitera la mise en oeuvre du projet en prenant en charge la recherche et l’attribution des milieux de travail, et ce, en fonction du lieu de résidence de chaque personne.

Cette proposition est la première d’une série d’actions à venir visant la mise en valeur de la profession d’éducatrice et d’éducateur à l’enfance, affirme le Cégep. La période d’inscription est en cours jusqu’au 27 août.

Par ailleurs, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, a annoncé ce matin une série de nouvelles mesures afin de relancer la garde en milieu familial et ainsi créer des milliers de places supplémentaires pour répondre aux besoins des familles. Des sommes totalisant près de 200 millions de dollars seront investies au cours des cinq prochaines années.

Les mesures annoncées permettront, selon le gouvernement du Québec, de stimuler la création de places en milieu familial, tout en freinant la disparition de plusieurs de ces services depuis de nombreuses années. Des incitatifs financiers ainsi que des allègements administratifs et réglementaires seront notamment proposés.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média