Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

11 juin 2021

Communiqué L'Avantage - redactionrimouski@lexismedia.ca

D’autres grèves prévues dans la région

CSN, grève, Conseil central du Bas-Saint-Laurent CSN

©Photo Facebook Conseil central du Bas-Saint-Laurent CSN

La FSSS-CSN réclame notamment des mesures d’attraction et de rétention du personnel.

Le syndicat représentant le personnel de bureau, techniciens et professionnels de l’administration du CISSS du Bas-Saint-Laurent - affilié à la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) - annonce deux premières journées de grève, les 21 et 22 juin.

Au Québec, les syndicats FSSS-CSN représentent 110 000 travailleurs du réseau de la santé et des services sociaux, et ce, dans toutes les catégories d’emploi, peut-on lire dans un communiqué de presse. Les services essentiels seront maintenus pendant la grève, assure-t-on.

« Il a déjà trop longtemps, même avant la pandémie, que les salariés tiennent à bout de bras le réseau. Il est temps que le gouvernement reconnaisse également que ces mêmes travailleuses et travailleurs lui ont permis de traverser la crise… Ils méritent reconnaissance! », lance la présidente du Conseil central du Bas-Saint-Laurent, Nancy Legendre, qui représente 8 500 membres.

« Après la crise qu’on vient de traverser, alors que les besoins étaient déjà énormes, nous pensions bien que nous pourrions conclure une entente satisfaisante sans avoir recours à la grève », déplore le président de la FSSS-CSN, Jeff Begley.

Le syndicat réclame notamment des mesures d’attraction et de rétention du personnel. « ... le gouvernement ne veut rien changer à notre quotidien. Il veut maintenir le statu quo des conditions de travail de la plupart du personnel alors qu’on sait qu’elles sont intenables. Pire encore, il propose encore à ce moment-ci des reculs aux conditions de travail. Nous ne parviendrons jamais à retenir et à attirer le personnel et on n’améliorera pas ce réseau sans s’attaquer, dès maintenant, à l’augmentation des arrêts de travail pour cause d’accident ou de maladie ou au manque de personnel. Il y a urgence d’agir! »

Les négociations se poursuivent. « Avec un peu de bonne volonté politique, on peut y arriver dans un court laps de temps, précise Jeff Begley. De notre côté, nous sommes disponibles jours, soirs et nuits pour y arriver. Conclure une entente satisfaisante est notre priorité absolue. »

Commentaires

11 juin 2021

Steeve

Il faut trouver un moyen collectivement pour se débarrasser de tous ces syndicats qui nous pourrirent la vie. Ça n'a plus aucun bon sens. La coupe est pleine pour le petit travailleur qui n'arrive plus à joindre les des bouts. Nous sommes trop imposés et tout ça part en salaire direction le public ou du municipal. Je suis écoeuré et est-ce que suis le seul ?

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média