Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Santé

Retour

18 juin 2021

Charles Lepage - clepage@lexismedia.ca

Mobilisation féminine pour la reconnaissance du caractère essentiel des milieux de soins

CONDITIONS DE TRAVAIL DÉCENTES

Les femmes sont au front dans une multitude de services de soins au Québec. Elles souhaitent que l’on reconnaisse que même si elles sont essentielles, elles ne sont pas inépuisables.

©Photo Facebook

Les femmes sont au front dans une multitude de services de soins au Québec. Elles souhaitent que l’on reconnaisse que même si elles sont essentielles, elles ne sont pas inépuisables.

Un collectif de femmes œuvrant dans divers milieux de soins au Bas-Saint-Laurent s’unit et organise une première action à Rimouski, mardi, dans le but de sensibiliser la population au caractère essentiel de leur travail.

Cette initiative s’inscrit dans la vague de mobilisation du « Printemps du CARE », démarrée en France et à Montréal. Après plus d’un an de pandémie, ces femmes souhaitent mettre en lumière que ce sont les travailleurs et travailleuses des métiers de soins qui ont tenu la société à bout de bras.

Largement surreprésentées dans les milieux de la santé, de l’éducation, de la proche aidance, des services éducatifs à la petite enfance ainsi que dans les milieux communautaires, les femmes sont au front dans une multitude de services de soins au Québec. Elles souhaitent que l’on reconnaisse que même si elles sont essentielles, elles ne sont pas inépuisables.

« On entend beaucoup parler de relance post-COVID, mais on entend peu parler de l’importance des gens qui ont tenu la société à bout de bras au cours de la dernière année. Il y a beaucoup de fatigue de compassion et on le constate dans différents milieux avec la pénurie de main-d’œuvre dans les soins essentiels », commente Pascale Parent, co-porte-parole du Collectif de travailleuses des milieux de soins de Rimouski.

« Prenons leçon de la dernière année pour se rendre compte que les services essentiels sont très importants et comment prévoir, si une prochaine fois il y a, la façon de prendre soin de celles qui prennent soin des autres. Essayons de voir comment on peut valoriser leur travail et reconnaître leur expertise. Ça ne règle rien non plus de nous lancer des fleurs en disant que nous sommes des anges gardiens. Notre travail n’est pas le fruit d’une intervention divine, nous sommes qualifiées et nous avons droit à des conditions de travail qui nous permettent de garder notre santé à nous aussi. »

Cette activité de sensibilisation réunira des mères, des proches aidantes, des travailleuses communautaires et des femmes œuvrant dans le domaine des soins au Bas-Saint-Laurent ainsi que leurs alliés. La population est invitée à participer à cette mobilisation citoyenne, le 22 juin, à 18 h 15, sur la promenade en face de la cathédrale.

Commentaires

24 juin 2021

steeve

Que c'est sexiste et en plus les médias embarquent. L'inverse serait dénoncé haut et fort.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web - Caméléon Média